Yamaha NX-N500 : des enceintes de monitoring connectées pour le grand public

23 septembre 2015 à 17h32
0
Yamaha lance les NX-N500, une variante grand public et connectée d'enceintes de monitoring conventionnelles.

Vous ne voulez pas d'un son coloré, comme celui de Bose et d'autres marques branchées ? Vous ne voulez pas non plus d'une enceinte monobloc, descendante d'un dock iPod ? Mais vous ne voulez pas pour autant d'une chaîne traditionnelle avec un amplificateur dédié ? Et vous voulez en plus une solution connectée ? Yamaha a ce qu'il vous faut : le nouveau produit NX-N500, une paire d'enceintes actives en réseau.

0226000008176730-photo-yamaha-nx-n500.jpg

On peut présenter les Yamaha NX-N500 comme des enceintes d'ordinateur autonomes. Ou comme des enceintes de monitoring des temps modernes. Ces deux descriptions sont antinomiques, mais le résultat est intéressant.

Sur le plan esthétique et acoustique, ces NX-N500 s'inspirent largement des HS5, destinées à la production musicale pour le home studio de musiciens amateurs. Ce sont des enceintes actives à la sonorité neutre qui embarquent chacune une bi-amplification de 25 + 45 W pilotant des haut-parleurs de 1 et 5 pouces, soit une puissance totale conséquente de 115 W. Avec leur réponse en fréquence s'étirant de 54 Hz à 40 kHz, ces haut-parleurs sont à la hauteur de fichiers haute résolution.

0226000008176732-photo-yamaha-nx-n500.jpg
285 x 222 x 170 mm pour 6,9 et 5,3 kg (gauche et droite)

Jusque là, ces enceintes sont des enceintes de monitoring actives comme beaucoup d'autres. C'est par leurs entrées qu'elle se distinguent. L'enceinte de gauche prend en charge une multitude de sources de l'âge moderne :
  • AirPlay
  • le DLNA
  • Spotify Connect
  • Napster, vTuner ou des fichiers stockés à domicile, par le biais de l'application maison MusicCast
  • un ordinateur via USB, avec un DAC ESS Sabre ES9010K2M prenant en charge le PCM jusqu'en 384 kHz sur 24 bits et le DSD jusqu'à 5,6 MHz
  • une source numérique en optique ou en coaxial, avec du PCM jusqu'en 192 kHz sur 24 bits
  • le Bluetooth avec le codec SBC, le standard de piètre qualité, l'AAC, utilisé quasi exclusivement par les terminaux Apple, mais pas l'aptX, pourtant courant
  • et enfin une entrée analogique via un jack 3,5 mm
Pour toutes les fonctionnalités réseau, l'enceinte de gauche dispose d'une connectivité Wi-Fi non précisée et d'un port Ethernet 10/100. Pour ce qui est de la musique transmise sous forme de fichiers, via DLNA ou MusicCast, les codecs pris en charge sont le MP3, l'AAC, le FLAC jusqu'en 192 kHz sur 24 bits, l'ALAC jusqu'en 96 kHz sur 24 bits et le DSD jusqu'à 5,6 MHz.

L'enceinte de droite est reliée à celle de gauche par une liaison analogique XLR symétrique, qui garantit une liaison sans interférences. Une liaison RJ45 (mais pas Ethernet) sert à synchroniser l'amplificateur déporté. On regrette d'ailleurs que Yamaha n'ait pas prévu d'entrée analogique symétrique sur l'enceinte de gauche, et qu'il se soit contenté d'un jack 3,5 mm.

Ces Yamaha NX-N500 seront mises en vente en France d'ici la fin du mois, pour la coquette somme de 800 euros. À titre de comparaison, une paire de Yamaha HS 5, dont elles sont dérivées, se négocie moins de 350 euros.

0000015E08176734-photo-yamaha-nx-n500.jpg

0320000008176728-photo-yamaha-nx-n500.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top