Les lecteurs MP3 et les téléphones mobiles blâmés dans les accidents de piétons

08 septembre 2010 à 10h59
0
00FA000003528506-photo-campagne-pca.jpg
Marcher ou écouter de la musique, il faut choisir : c'est, en quelque sorte, le message véhiculé par le Pedestrian Council of Australia, qui a récemment mis en cause l'iPod dans des accidents mortels de piétons en Australie.

Si l'appareil d'Apple est spécifiquement visé par l'organisation, il ne fait aucun doute qu'au final, tous les appareils mobiles permettant d'écouter de la musique sont concernés par cette accusation, qui survient quelques jours après le décès d'une femme de 46 ans à Sydney : cette dernière, reversée et tuée par une ambulance dans la nuit de samedi à dimanche, portait selon des témoins un casque sur les oreilles. Les autorités ont ainsi spéculé qu'elle n'aurait pas pu entendre la sirène du véhicule, et aurait donc traversé la rue sans faire attention : une piste qui n'a rien de définitive, mais qui reste envisagée par la police.

Un cas qui n'est malheureusement pas isolé : le journal The Sydney Morning Herald rapporte que dans l'Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud, les décès de piétons ont augmenté de 25% par rapport à la même période l'année dernière, passant de 44 accidents mortels à 53. Des chiffres en décalage avec le nombre de morts sur les routes d'Australie, quant à lui en baisse.

Selon Harold Scruby, membre du Pedestrian Council of Australia, les recherches concernant l'attention que portent les piétons à la circulation et leur usage des appareils mobiles dans la rue ne sont pas assez répandues en Australie. « La mort par l'iPod est un phénomène relativement nouveau » a-t-il déclaré. « Mais nous devons nous demander pourquoi le nombre de décès sur les routes baisse, alors que le nombre de piétons tués ne cesse de grimper ».

Le PCA a d'ores et déjà commencé à communiquer sur le risque potentiel que peut représenter l'écoute de musique forte et la distraction d'un appareil dans la rue par le biais d'affiches, où les piétons distraits sont représentés par un troupeau d'agneaux. Mais pour Harold Scruby, c'est à l'Etat de s'en mêler. « Le gouvernement est motivé pour légiférer sur une loi qui ferait perdre 2 points aux individus écoutant de la musique trop fort, mais il ne s'intéresse pas aux appareils d'écoute qui semblent être devenue de dangereuses armes de divertissement. Il devrait légiférer sur des sanctions appropriées pour les personnes qui agissent avec autant de négligence pour leur propre bien-être et celui des autres ». A noter qu'en Australie, un piétons qui cause un accident par distraction est passible d'une amende de 100 dollars ainsi que d'une peine de prison rarement appliquée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top