Les lecteurs MP3 et les téléphones mobiles blâmés dans les accidents de piétons

08 septembre 2010 à 10h59
0
00FA000003528506-photo-campagne-pca.jpg
Marcher ou écouter de la musique, il faut choisir : c'est, en quelque sorte, le message véhiculé par le Pedestrian Council of Australia, qui a récemment mis en cause l'iPod dans des accidents mortels de piétons en Australie.

Si l'appareil d'Apple est spécifiquement visé par l'organisation, il ne fait aucun doute qu'au final, tous les appareils mobiles permettant d'écouter de la musique sont concernés par cette accusation, qui survient quelques jours après le décès d'une femme de 46 ans à Sydney : cette dernière, reversée et tuée par une ambulance dans la nuit de samedi à dimanche, portait selon des témoins un casque sur les oreilles. Les autorités ont ainsi spéculé qu'elle n'aurait pas pu entendre la sirène du véhicule, et aurait donc traversé la rue sans faire attention : une piste qui n'a rien de définitive, mais qui reste envisagée par la police.

Un cas qui n'est malheureusement pas isolé : le journal The Sydney Morning Herald rapporte que dans l'Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud, les décès de piétons ont augmenté de 25% par rapport à la même période l'année dernière, passant de 44 accidents mortels à 53. Des chiffres en décalage avec le nombre de morts sur les routes d'Australie, quant à lui en baisse.

Selon Harold Scruby, membre du Pedestrian Council of Australia, les recherches concernant l'attention que portent les piétons à la circulation et leur usage des appareils mobiles dans la rue ne sont pas assez répandues en Australie. « La mort par l'iPod est un phénomène relativement nouveau » a-t-il déclaré. « Mais nous devons nous demander pourquoi le nombre de décès sur les routes baisse, alors que le nombre de piétons tués ne cesse de grimper ».

Le PCA a d'ores et déjà commencé à communiquer sur le risque potentiel que peut représenter l'écoute de musique forte et la distraction d'un appareil dans la rue par le biais d'affiches, où les piétons distraits sont représentés par un troupeau d'agneaux. Mais pour Harold Scruby, c'est à l'Etat de s'en mêler. « Le gouvernement est motivé pour légiférer sur une loi qui ferait perdre 2 points aux individus écoutant de la musique trop fort, mais il ne s'intéresse pas aux appareils d'écoute qui semblent être devenue de dangereuses armes de divertissement. Il devrait légiférer sur des sanctions appropriées pour les personnes qui agissent avec autant de négligence pour leur propre bien-être et celui des autres ». A noter qu'en Australie, un piétons qui cause un accident par distraction est passible d'une amende de 100 dollars ainsi que d'une peine de prison rarement appliquée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Le portrait de Laure de La Raudière officiellement nommée présidente de l'ARCEP, l'autorité des télécoms
Sur Clubic, vous pouvez activer le mode sombre en un clic
Une série animée dramatique Game of Thrones serait dans les cartons chez HBO Max
Nissan dévoile un van baroudeur et tout électrique : le e-NV200 Winter Camper
Alors, on regarde ? Resident Alien S01E01
Test DualSense : le gamepad PS5 tient ses promesses d'immersion
Soldes Amazon : l'enceinte Ultimate Ears Boom 3 à près de -50%
Affaire du Joy-Con Drift : la Commission Européenne sommée d'enquêter suite à 25 000 plaintes
Signal : faut-il modérer les groupes de discussion ? Les employés lancent le débat en interne
Valve poursuivie pour violation d'un brevet de manette sur lequel le Steam Controller se baserait
Haut de page