DLNA, le réseau multimédia de la maison !

16 décembre 2009 à 16h00
0
Le numérique s'immisce peu à peu dans notre quotidien, ce qui a pour conséquence d'entrainer un degré de complexité dont on se serait bien passé. Pour simplifier la vie du consommateur, les constructeurs ont pris initiative de mettre au point différents types de standards. Le DLNA en est un, il répond à un besoin de convergence dans le domaine du multimédia. L'idée est la suivante : faire communiquer entre eux les appareils électroniques multimédias que l'on est fréquemment amenés à utiliser dans le domaine personnel ou professionnel.

Fini donc l'obligation de graver ses films, celle de posséder une connectique complexe sur ses différents appareils ou encore l'étape complexe de configuration de son routeur. Pour caresser ce doux rêve d'une communication simple entre les différents appareils, certains prérequis sont nécessaires : une communication avec ou sans fil, tout d'abord, mais également un protocole commun à tous.

C'est ce que tente d'apporter le DLNA, pour Digital Living Network Alliance, une alliance de constructeurs qui tentent de définir un standard utilisé par de nombreux appareils électroniques de tout type : smartphones, appareils photo, cadres numériques, console de jeux et téléviseurs, entre autres. En clair, grâce au DLNA, il est possible de prendre une photo et de la visualiser immédiatement sur son téléviseur à écran plat, ou d'écouter la musique de son PC sur sa chaîne Hi-Fi.

Quel est donc le matériel nécessaire pour bénéficier cette convergence ? Quels sont les appareils compatibles ? Comment s'utilise en pratique ce protocole et de quoi est-il capable, notamment au niveau des formats gérés ? Ce guide consacré au DLNA apportera une réponse concrète à toutes ces questions.

01F4000002660018-photo-dlna.jpg
Crédit : http://www.dlna.org/


Sommaire :

La technologie DLNA



00B4000002168032-photo-dlna.jpg
Le DLNA a une ambition forte : faire de l'idée de convergence une réalité simple à mettre en œuvre. Cela sous-entend d'éviter au maximum de mettre les mains dans le réglage des routeurs et autres pare-feu, toutes ces choses qu'un novice en informatique sera bien en mal de réaliser ou qu'un habitué se passerait bien de faire. Si l'idée est donc excellente, sur quelle base technique s'appuient ces technologies pour fonctionner de façon si simple ?

Il faut tout d'abord disposer d'un serveur de média (Digital Media Server, DMS) : son rôle va être de fournir aux autres éléments du réseau tout le contenu multimédia (image, musique, vidéo) dont il dispose. Un réseau DLNA n'est pas limité à un seul serveur et les fichiers peuvent être proposés par différents éléments : ordinateurs, NAS, disque dur autonome... Nous aborderons plus loin les spécificités des DMS.

À l'opposé de ces derniers existent les DMP (Digital Media Player), c'est-à-dire les appareils qui sont à même de lire les contenus diffusés par le ou les serveurs. Ces appareils peuvent être une chaîne Hi-Fi, une console de jeu ou encore un téléviseur. Nous détaillerons également plus avant les nombreux appareils de ce type et leur spécificité.

00AA000002662916-photo-upnp.jpg
Ces serveurs et ces récepteurs s'appuient sur un réseau basé sur le standard iPv4 (et ses protocoles TCP/IP, UDP et HTTP) plus répandu pour l'instant que l'iPv6. Cependant, la dernière évolution du protocole, l'UPnP 1.1, s'est penché sur la question et gère désormais l'IPv6. C'est ensuite sur l'architecture UPnP AV (Universal Plug and Play Audio-Vidéo) qui est utilisée. Basée sur le protocole UPnP et dédiée à la diffusion de contenu multimédia, l'UPnP AV est l'autre dénomination du DLNA. C'est elle qui est censée permettre la mise en œuvre d'un réseau sans configuration avancée, si tant est que tous les composants de ce réseau soient compatibles avec cette norme. Le protocole UPnP AV agit en trois phases distinctes :

  • Lorsqu'un périphérique compatible est connecté au réseau, il avertit les autres éléments présents sur ce même réseau. Ils échangent alors des informations basiques comme le type de périphérique. C'est le processus de découverte, rendu possible par le protocole SSDP (Simple Service Discovery Protocol).

  • Dans une seconde phase, ce sont des informations plus précises qui vont être échangées via un fichier XML qui contient la marque, le numéro de série du périphérique ou encore une adresse Web à laquelle se référer. C'est la description.

  • Une fois la description de l'appareil interprétée, il est possible de lui envoyer des commandes spécifiques, tandis que le périphérique est lui-même capable de notifier les autres appareils de son changement d'état. L'échange continue sous format XML, grâce au protocole SOAP (Simple Object Access Protocol).

Quel matériel pour votre réseau ?



00C8000002169368-photo-freebox.jpg
L'élément principal d'un réseau est probablement aujourd'hui le boîtier ADSL de votre fournisseur d'accès. Il embarque un routeur et utilise à la fois le câble Ethernet ou la liaison Wi-Fi, sans fil. Toutes les communications entre vos appareils passent, la plupart du temps, par ce boîtier. Cependant, c'est le seul rôle que tiendra votre box, puisqu'aucune configuration n'est ici requise. Point de port à rediriger ou à ouvrir, tout dépend ici du client et du serveur. Grâce aux particularités du protocole UPnP AV, ce dernier ne nécessite en théorie aucun réglage au niveau du pare-feu. En pratique, nous verrons que cela n'est pas toujours le cas. Sachez enfin qu'il n'est pas nécessaire de passer par un routeur pour établir une liaison entre le client et le serveur, qui peuvent être connectés directement, via un câble croisé.

La façon dont sont connectés vos appareils entre eux va en revanche avoir un rôle prépondérant. Une connexion Wi-Fi, aussi pratique soit-elle, ne sera pas toujours la plus adaptée pour diffuser un contenu Haute-Définition, mis à part peut-être la dernière norme 802.11n, capable de débits réels assez élevés dans certaines conditions. Une liaison filaire sera elle certainement pertinente, mais moins esthétique. Un bon compromis sera sans doute la technologie CPL (Courant Porteur par Ligne), qui offre à la fois discrétion et bon débit, mais qui est encore parfois trop dépendante de la qualité du réseau électrique de votre habitation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Les trottinettes électriques, plus polluantes que les transports en commun
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Biocarburant : les vols long-courriers bientôt tous concernés ?
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top