NVIDIA GeForce 6800 Ultra

14 avril 2004 à 15h00
0

Conclusion

000000E100083722-photo-nvidia-headquarters-c-clubic-com.jpg
Tout au long de ce test nous avons pu voir en détail les fonctionnalités et performances de ce qu'il convient d'appeler dorénavant GeForce 6800. Le moins que l'on puisse dire au sujet du NV40 est que NVIDIA a mis le paquet pour faire oublier le succès en demi-teinte de sa précédente génération de puces graphiques. Blessé dans son orgueil et piqué au vif par une concurrence exacerbée, NVIDIA a semble-t-il décidé de placer la barre très très haut avec sa famille GeForce 6. L'architecture même de la puce est technologiquement très évoluée avec outre un nombre record de pipelines et de transistors, un certain nombre d'optimisations visant à améliorer le parallélisme et donc les performances du chip. Mais au-delà de ces considérations techniques le simple fait de regarder les performances obtenues avec Far Cry suffit à plaider en faveur du GeForce 6800. Alors que les NV35, NV38 et R350/360 sont sérieusement mis à mal par les premiers jeux ayant massivement recours aux fonctions Pixel Shaders (on pense à Far Cry et aux suivants...), le NV40 est parfaitement à l'aise et permet d'aborder ce type de jeux avec une fluidité jamais atteinte pour le moment. Côté performances 3D, NVIDIA a donc mis ce qu'il fallait dans la balance pour faire du NV40 un monstre de puissance.

Mais les ingénieurs de la firme ne se sont pas arrêtés à la puissance brute puisqu'ils ont également intégré le support du Shader Model 3.0 qui sera exploité par les futurs jeux et par DirectX 9.0c qui exige une précision de calcul en 128 bits (FP32). Voilà une belle façon pour NVIDIA de démontrer qu'il n'avait pas forcément tort d'opter dès le départ pour le FP32 même si cela lui à coûté très cher : près de 100 à 200 millions de dollars de l'aveu même de Jen-Hsun Huang. Sans révolutionner le genre, la version 3.0 des shaders devrait permettre aux développeurs de regrouper plusieurs shaders en un seul ce qui devrait améliorer sensiblement les performances de leurs jeux tout en leur facilitant la tâche, du moins en principe. Comme si cela ne suffisait pas, le GeForce 6800 Ultra intègre un processeur vidéo aux fonctionnalités pour le moins épatantes, du moins sur le papier, puisque la première génération des Drivers ForceWare 60, ne permet pas encore d'en tirer la quintessence.

Arrêtons ici les louanges pour parler des regrets que nous pouvons avoir au sujet du NV40. Si le GeForce 6800 Ultra semble d'après nos tests être effectivement un vrai big bang en terme de performances, cette puissance a un coût. Non seulement les GeForce 6800 Ultra se négocieront dans un premier temps aux alentours des 550€ mais il faudra en plus disposer d'une alimentation de 450 Watts pour espérer les exploiter convenablement. En outre, la fréquence initiale de 400 MHz nous paraît un peu faible ce qui signifie potentiellement trois choses : soit NVIDIA se conserve une confortable marge de manœuvre pour faire évoluer dans le futur la fréquence de son GPU vedette, soit le yield (chip exploitable en sortie d'usine) au-delà de 400 MHz serait trop peu élevé, soit les fuites d'électrons au sein du GPU sont trop importantes à cause du nombre élevé de transistors, et seul le procédé Low-K pourra éventuellement aider NVIDIA à rectifier le tir. Une autre hypothèse peut aussi être retenue : l'architecture du NV40 nécessite pour monter encore plus en fréquence une mémoire plus rapide or à l'heure actuelle la GDDR3 à plus de 600MHz n'est pas encore disponible en volume... Nous n'évoquerons pas non plus le problème du système de refroidissement qui cumule deux défauts : une taille imposante et un bruit élevé, du moins sur le prototype en notre possession. Heureusement NVIDIA devrait prochainement proposer un nouveau système de refroidissement, compact et discret, nous dit-on.

Pour finir, le GeForce 6800 Ultra est une merveille technologique aux performances ahurissantes. Il ne fait aujourd'hui aucun doute que cette carte représente une avancée majeure et ce à tous les niveaux. Reste maintenant à voir comment réagira ATI avec son X800 pour se prononcer définitivement sur ce très prometteur GeForce 6800 Ultra dont la disponibilité devrait intervenir d'ici un bon mois.



NVIDIA GeForce 6800 Ultra

Les plus
+ Architecture impressionnante
+ Gestion du Shader Model 3.0
+ Performances incroyables
+ VPE intégré de haut vol
Les moins
- Prix
- Ventilateur un peu bruyant
- Requiert une alimentation puissante
Performances
Fonctionnalités
Confort d'utilisation
4
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top