Premier achat de PC ? Le guide

Par Paul-E Graff
le 15 juillet 2008 à 12h26
0

Pour jouer aux jeux vidéo ?



Une configuration de rêve


Le jeu est une activité qui demande une machine relativement puissante et donc forcément onéreuse. Lorsque l'on souhaite profiter des jeux de dernière génération, il est préférable de ne négliger aucun élément. Et cela commence dès la carte mère, dont le choix permettra avec plus ou moins de facilité, de s'adonner à l'overclocking et d'installer (ou non) deux cartes graphiques (ou plus) pour un rendu multi-GPU. En faisant travailler plusieurs cartes graphiques ensemble, les performances sont supérieures : c'est tout l'objet des technologies AMD CrossFire et NVIDIA SLI. La carte mère sélectionné, il faudra ensuite investir dans la ou les cartes graphiques (entre 250 et 500 euros), un processeur véloce (entre 200 et 1 000 euros), un disque dur rapide (voire plusieurs) et une quantité de mémoire vive conséquente (2 Go, à l'heure actuelle, ou 4 Go si vous souhaitez anticiper sur l'arrivée des systèmes 64 bits).

0258000001292304-photo.jpg
Processeur véloce, mémoire généreuse et carte graphique performante, le trio gagnant du PC joueur


L'écosystème du PC de joueur est lui aussi particulier avec l'utilisation d'accessoires adaptés. Pour profiler pleinement de votre machine, vous devrez veiller à l'entourer des périphériques qui lui permettront de s'exprimer pleinement sur le plan visuel et sur le plan sonore. Prévoyez un bon écran (22 pouces en 16/10ème au minimum) ainsi qu'une bonne paire d'enceintes (2.1 au minimum). Les joueurs les plus exigeants devront également investir dans une souris de qualité (accompagnée d'un tapis adapté) et dans un clavier digne de ce nom (qui a parlé du G15 de Logitech ?).

Le choix du système d'exploitation


Sans surprises, le joueur devra opter pour un environnement Windows. En effet, sur les environnements Mac et Linux l'offre vidéoludique est en retrait. Nous ne relancerons pas le débat qui oppose les défenseurs de Windows XP et de Windows Vista. On remarquera simplement que la pérennité passera forcément par le dernier système d'exploitation de Microsoft. Les jeux basés uniquement sur Directx 10 sonneront immanquablement le glas de Windows XP.

00DC000000047403-photo-logo-de-microsoft-windows-xp.jpg
006E000001292382-photo.jpg

Windows XP pour la légèreté, Windows Vista pour la pérennité. Le choix n'est pas aussi évident que cela...


Quelques précisions techniques


À l'heure où nous écrivons ces lignes, nous vous recommandons le choix d'un processeur de type Core 2 Duo. Cette famille de CPU offre pour le moment un rapport prix / performance intéressant alors que des paramètres importants comme la chauffe et la consommation électrique restent relativement faibles. La gamme d'Intel vous donnera l'embarras du choix, mais vous devrez privilégier la puissance à tout prix. Pour obtenir les meilleures performances dans le domaine du jeu, sachez que la fréquence d'horloge prime encore sur le nombre de cœurs. L'investissement dans un modèle quadri-coeurs n'est peut être pas encore indispensable lorsqu'il s'agit d'activités vidéo-ludiques à l'exception de certains titres bien spécifiques comme les RTS (jeux de stratégie en temps réel) et Supreme Commander notamment.

Pour ce qui est de la carte graphique, ne faites pas l'impasse sur la compatibilité DirectX 10. La prise en charge de ce standard est impérative lorsque l'on souhaite profiter des raffinements graphiques des derniers jeux à la mode, à condition de disposer de Windows Vista. Ceci vous permettra également de garantir un minimum de pérennité. Les récentes Radeon HD 3000/4000 d'AMD vont plus loin que les GeForce de NVIDIA puisqu'elles gèrent DirectX 10.1. Cette révision mineure de DirectX apporte quelques nouveautés intéressantes pour les développeurs de jeux sauf qu'hélas ces derniers sont fort peu enclin à l'exploiter. Sachez enfin qu'une carte graphique puissante n'offre pas que des avantages. Dans ce domaine, les bonnes performances sont souvent synonymes de forte consommation électrique, de dégagement thermique conséquent... et de bruits dont on se passerait volontiers. Pour parer le premier problème, ne lésinez pas sur puissance de l'alimentation : prévoyez une alim de 500 Watts au minimum. Les seconds et troisièmes inconvénients pourront être évités en optant pour un boiter bien ventilé et bien insonorisé.

Quid du PC portable ?


00C8000001292598-photo.jpg
Les PC portables de moyenne et haut de gamme sont généralement équipés d'une carte graphique capable de gérer correctement la 3D. Ces modèles devraient donc vous permettre de jouer dans de bonnes conditions. Le seul problème concerne les pilotes : il arrive souvent que les constructeurs ne fournissent pas de mise à jour pour les pilotes graphiques ! Évidemment, dans tous les cas, il ne faudra pas envisager de possibilités d'upgrade avec un PC portable (en dehors de l'augmentation de RAM). Finissons par une mise en garde : les portables « prix au plancher » embarquent souvent un circuit graphique de type GMA. Avec une telle carte 3D, vous ne pourrez pas envisager de vous adonner à une activité ludique.

Pour plus d'informations, consultez ces ressources




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Périphérique informatique

Razer lance une gamme de périphériques de jeux estampillés Star Wars
Test Nacon Revolution Unlimited Pro Controller : une manette qui les surpasse toutes ?
Razer Ripsaw : une nouvelle carte de capture 1080p et 4K passthrough
Turtle Beach, spécialiste du casque Gamer, acquiert ROCCAT
Cooler Master lance une étonnante souris avec affichage OLED
Samsung CRG9 : un moniteur gamer incurvé de 49
⚡ Cyber Monday : Jusqu’à -50% sur une sélection d’accessoires PC et Surface
Razer BlackWidow Lite : le clavier à vocation professionnelle et gaming
scroll top