Messenger : Facebook finalise le chiffrement des messages

07 octobre 2016 à 09h36
0
Il y a quelques mois, Facebook avait annoncé avoir amorcé l'introduction d'un dispositif de chiffrement sur sa messagerie instantanée. Ce dernier est désormais disponible pour tout le monde.

Après avoir implémenté une couche de chiffrement sur la messagerie multiplateforme WhatsApp, Facebook l'a appliquée sur sa messagerie instantanée. A cet effet, le géant communautaire a introduit les conversations secrètes à 1 milliard de mobinautes.

Rappelons que le dispositif n'est pas activé par défaut et permet à l'utilisateur d'initier une conversation qui sera chiffrée de bout en bout grâce à la plateforme d'Open Whisper Systems notamment utilisée au sein de Signal.


A l'instar de Google avec Allo, Facebook a choisi de forcer l'utilisateur à activer ce mécanisme. D'une part, la société ne souhaite pas voir son application bloquée comme a pu l'être WhatsApp au Brésil, d'autre part, Facebook a récemment introduit une plateforme de bots nécessitant de scanner le contenu du message pour interagir avec le mobinaute. Ces algorithmes ne fonctionneront donc pas avec les messages chiffrés.

012C000008542526-photo-facebook-messenger-chiffrement.jpg
012C000008542524-photo-facebook-messenger-chiffrement.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top