Messenger : Facebook finalise le chiffrement des messages

07 octobre 2016 à 09h36
0
Il y a quelques mois, Facebook avait annoncé avoir amorcé l'introduction d'un dispositif de chiffrement sur sa messagerie instantanée. Ce dernier est désormais disponible pour tout le monde.

Après avoir implémenté une couche de chiffrement sur la messagerie multiplateforme WhatsApp, Facebook l'a appliquée sur sa messagerie instantanée. A cet effet, le géant communautaire a introduit les conversations secrètes à 1 milliard de mobinautes.

Rappelons que le dispositif n'est pas activé par défaut et permet à l'utilisateur d'initier une conversation qui sera chiffrée de bout en bout grâce à la plateforme d'Open Whisper Systems notamment utilisée au sein de Signal.


A l'instar de Google avec Allo, Facebook a choisi de forcer l'utilisateur à activer ce mécanisme. D'une part, la société ne souhaite pas voir son application bloquée comme a pu l'être WhatsApp au Brésil, d'autre part, Facebook a récemment introduit une plateforme de bots nécessitant de scanner le contenu du message pour interagir avec le mobinaute. Ces algorithmes ne fonctionneront donc pas avec les messages chiffrés.

012C000008542526-photo-facebook-messenger-chiffrement.jpg
012C000008542524-photo-facebook-messenger-chiffrement.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top