CheckMyMetro : la RATP retire ses menaces mais conserve son plan de métro

01 juin 2018 à 15h36
0
Fin du conflit entre la RATP et l'application CheckMyMetro. La régie autonome des transports parisiens indique ne plus s'opposer au maintien de l'application depuis que le plan de métro n'y figure plus. De son côté, l'éditeur propose de créer une carte du métro de Paris libre de droit.

00FA000001999078-photo-serviettesratp.jpg
Contacté par la rédaction, la direction de la RATP nous confirme que le conflit semble être clos : « Nous ne nous opposons plus à cette application. Par contre, il faut bien comprendre que l'éditeur de CheckMyMetro s'est contenté d'encapsuler notre site. Nous ne sommes pas contre le fait de développer des applications en utilisant nos données mais il est important de préciser qu'en l'espèce il s'agissait de deux versions d'un même site ».

Pour rappel, l'application CheckMyMetro proposait la carte du métro parisien ainsi que des horaires de transports. La RATP avait alors envoyé une lettre à Apple afin de faire valoir ses droits sur ses données. Dans cette missive, elle avait rappelé à Apple qu'elle n'avait pas autorisé l'utilisation du plan de métro de Paris pour une application non-officielle. L'éditeur avait donc retiré une mise à jour proposant le plan des rames de métro de la capitale.

Par la suite, le p-dg de l'application, Benjamin Suchar avait porté le débat sur le terrain de l'ouverture des données publiques aux utilisateurs d'un service : « je souhaite provoquer le débat sur l'utilisation des données à destination du public, une discussion générale sur l'Opendata doit être menée » nous expliquait-il.

L'OpenData ou ouverture des données a été mise en avant dans le cadre du plan « France numérique 2012 » notamment avec la mission Etalab. Cette dernière vise à rendre plus facile l'accès à toutes les données publiques de l'Etat. Etalab a donc pour but de coordonner l'action des administrations de l'Etat et apporter son appui aux établissements publics administratifs pour faciliter la réutilisation la plus large possible de leurs informations publiques.

Sur ce point, la RATP réagit : « les informations qui apparaissent sur les quais comme le plan de métro sont des données ouvertes au public par contre l'utilisation de la base nous appartient » souligne la direction. Un sujet polémique qui est remonté aux oreilles du cabinet d'Eric Besson, ministre de l'Economie numérique. Ce dernier aurait alors tenté de trouver un terrain d'entente entre les deux parties.

De son côté, l'éditeur de CheckMyMetro s'attend dans les prochains jours à une levée définitive de la suspension par Apple et lance un concours visant à créer une carte de métro libre de droit. L'initiative CheckMyMap invite donc les « artistes, designers et graphistes afin de créer une carte du métro parisien libre et ouverte ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Celeron 857 : nouveau processeur entrée de gamme chez Intel
Facebook bloque une extension permettant l'exportation de contacts vers Google+
AMD Bulldozer : un FX-8130P déjà à plus de 5 GHz
Recherche en temps réel : Google et Twitter ne renouvellent pas leur partenariat
Un ordinateur champion d'échecs disqualifié pour dopage informatique
Apple aurait commandé 15 millions d'iPhone 5
HP TouchPad : bientôt un modèle 64 Go et plus performant
RIM préparerait-il un concurrent à l'Apple TV ?
Galaxy S II : bientôt un Windows Phone ?
Economie numérique : La France renforce son partenariat avec la Tunisie
Haut de page