Android laisse filer des applications vérolées

01 mars 2011 à 17h50
0
Une application Android baptisée « Steamy Windows » est pointée du doigt car elle servirait à installer un malware sur son mobile. Certains éditeurs de sécurité comme Symantec tirent la sonnette d'alarme.

00A0000003880596-photo-android-malware.jpg
L'application en cause dont l'inutilité n'échappera à personne cache en fait un cheval de Troie que l'éditeur a nommé « Android.Pjapps » selon l'appellation Symantec. Ses effets sont alors similaires à ceux de ses cousins sur postes fixes à savoir qu'il installe d'autres applications, utilise les marques pages du navigateur et envoie des SMS sans que l'utilisateur ne s'en rende compte.

Vikram Thakur, responsable sécurité chez Symantec confie : « le code du malware peut facilement être ajouté à d'autres applications. Il faut donc savoir que télécharger une appli en dehors des sentiers revient à se rendre sur un board de warez. Les utilisateurs doivent être conscients des risques ».

Toujours est-il qu'à en croire Computerworld, des hackers chinois se seraient spécialisés dans cette méthode de recompilation d'application en y ajoutant un malware. De même, l'application aurait été retrouvée sur des sites hébergés par des serveurs chinois. L'application « officielle » est, elle, disponible sur l'Android Market.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Le Samsung Galaxy S22 se montre (déjà) dans des premiers rendus en 3D
Nintendo souhaite créer plus de nouvelles licences sur Switch
Valve essaierait d’intégrer le Game Pass sur Steam
Un nouveau pas vers une vraie compatibilité de Linux avec les Apple Silicon M1
Nintendo prévient : une pénurie de Switch est plausible cette année
Brave bloque déjà FLoC, le descendant des cookies tiers de Google
Comment choisir votre téléviseur ? Tous nos conseils pour faire le bon choix
Qu'est ce que le réseau Tor ? Est-il infaillible ?
Xbox : Fable, Everwild et Perfect Dark pourraient ne sortir que sur la prochaine génération
Test Odroid Go Super avec Recalbox : une solution portable idéale pour le rétrogaming
Haut de page