Siri et Alexa réagissent à des commandes inaudibles pour les humains

11 mai 2018 à 13h37
0
Un chercheur en sécurité informatique a développé une méthode, jusqu'ici infaillible, pour transmettre à Amazon Alexa, Google Now et autres Siri des commandes vocales totalement inaudibles pour l'oreille humaine.

Tous les assistants vocaux disponibles sur le marché seraient plus ou moins touchés.

Google home


Une nouvelle porte d'entrée pour les hackers

C'est la version 2.0 du message subliminal : Nicholas Carlini, doctorant à UC Berkeley et spécialiste de la sécurité informatique, est parvenu à insérer des phrases dissimulées dans des morceaux de musique, complètement inaudibles à l'oreille humaine, mais auxquelles la reconnaissance vocale des assistants réagit bien.

En entendant ces commandes, ces derniers peuvent prendre des photos, envoyer des messages et visiter des sites malicieux. Selon la marque de l'assistant vocal et ses paramétrages, il peut même ouvrir des serrures, envoyer de l'argent et faire des achats en ligne. Le travail de Nicholas Carlini est censé démontrer la vulnérabilité des différents assistants vocaux disponibles sur le marché à ce type d'attaque.

Retransmis via une enceinte, les messages cachés sont captés par l'assistant vocal, qui exécute aussitôt la commande. Dans son article, Nicholas Carlini montre comment, avec quelques modifications - même mineures - des ondes, les assistants domestiques se mettent à confondre des mots. Clin d'œil au fameux « cocaine noodles », faussement interprété par Google Assistant comme un « OK Google » !

google assistant


Les fabricants se défendent

Le travail de Nicholas Carlini fait écho à celui d'autres étudiants de UC Berkeley et de l'Université de Georgetown, qui sont parvenus, en 2016, à contraindre des smartphones à visiter tel ou tel site, ou encore de mettre ces téléphones sur mode avion en les exposant à ce qui est perçu par l'oreille humaine comme du simple bruit blanc.

Et même si ces ondes malicieuses ne peuvent pas (encore) franchir les murs, il est en revanche possible de détourner un assistant vocal en les diffusant via une vidéo YouTube, tout simplement.

L'information est d'autant plus inquiétante que, selon une étude d'Ovum, d'ici 2021, le nombre d'appareils intégrant un assistant vocal devrait surpasser celui des humains. Interrogés par le New York Times, les principaux fabricants se défendent : Apple a rappelé qu'elle demande systématiquement le déblocage de l'iPhone avant de laisser Siri exécuter des commandes pouvant avoir des conséquences appréciables (faire une réservation ou un achat), tandis qu'Amazon a répondu vérifier systématiquement l'« empreinte vocale » de la personne prononçant une commande, avant de dévoiler des informations personnelles sensibles.

Sources : Nicholas Carlini, Ovum, The New York Times.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top