Alexa programmée pour ne pas réagir à son nom pendant la pub

05 février 2018 à 09h51
0
Afin d'éviter d'entendre Alexa répondre présente à chaque spot de pub mentionnant son nom pendant le Superbowl, Amazon a appris à son intelligence artificielle à faire la distinction entre une commande de son maître et une annonce publicitaire.

Cette technologie a été baptisée par Amazon « empreinte acoustique » (acoustic fingerprinting).

Le Superbowl, paradis publicitaire, cauchemar des enceintes connectées

Encore confidentielles chez nous, les enceintes connectées sont déjà partout, ou presque dans les foyers américains. Fin 2017, 40 millions d'entre eux en avaient fait l'acquisition, et un foyer sur deux déclare vouloir le faire dans le courant de l'année. Ce qui explique qu'Amazon Echo, HomePod et autres Google Home apparaissent dans de nombreuses pubs TV et radio aux Etats-Unis ces derniers temps.

Les marchands d'enceintes connectées ne pouvaient donc pas passer à côté du Superbowl, la finale du championnat NFL remportée à la surprise générale par les Philadelphia Eagles. Ce rendez-vous est le point d'orgue de la saison publicitaire avec des spots publicitaires négociés 120.000 dollars la seconde ! Mais il y avait un risque : qu'à chaque pub mentionnant Alexa, l'IA se croit interpellée et s'active. Un travers paré par Amazon.

01F4000008659554-photo-amazonecho.jpg


Plusieurs méthodes pour faire taire Alexa

Dès 2014, Amazon a en effet soupesé la gêne qu'occasionnerait la publicité si à chaque spot son IA venait à se réveiller. La société de Jeff Bezos a donc fait breveter une technologie baptisée acoustic fingerprinting, empreinte acoustique, qui aide Alexa à discerner une pub d'une authentique commande vocale. Le brevet déposé par Amazon décrit deux méthodes de discrimination.

La première consiste à transmettre aux appareils Echo un snippet, un court extrait de la publicité avant sa diffusion. Echo en retient une empreinte acoustique qui lui permet de distinguer le spot d'une commande. La deuxième tactique est plus subtile : le spot de pub lui-même envoie un signal inaudible intimant à Alexa l'ordre d'ignorer la commande de réveil. Le service Cloud d'Alexa est lui aussi vigilant : en cas d'afflux simultané de commandes jusqu'à ses serveurs, Amazon sait faire la part des choses entre une authentique commande et un réveil publicitaire. Le groupe assure parvenir à bloquer 80 à 90% des réponses inutiles.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des malwares exploitant Spectre et Meltdown vont bientôt attaquer
Nokia 7 Plus : HMD dévoile la fiche technique
Apple ID, bientôt pour s'identifier partout sur Internet ?
Et Ford inventa la voiture de police autonome qui donne des amendes toute seule
SpaceX : un triple atterrissage de fusées Falcon 9 lors du lancement de la Falcon Heavy ?
Satori, le botnet qui transforme vos objets connectés en zombies
On pourra bientôt dire autre chose à Google Home que « OK Google »
Grande-Bretagne : un braquage de bitcoins à l’arme à feu
L’IA de Stanford peut prédire la date de votre mort
Les HomePod d'Apple seront compatibles avec... Apple !
Haut de page