Air France a accueilli son dixième Boeing 787-9, moins polluant que la génération précédente

27 juillet 2020 à 17h20
0
© Air France

La compagnie aérienne a accueilli, en fin de semaine dernière, un nouvel exemplaire de celui que l'on surnomme le « Dreamliner ». Pour poursuivre la modernisation de sa flotte.

Après avoir accueilli, le mercredi 15 juillet, le premier Airbus A380 via Emirates depuis le début du confinement en mars dernier, l'aéroport Paris-Charles de Gaulle a vu se poser sur ses pistes le dixième Boeing 787-9 intégrant la flotte long-courrier d'Air France. La compagnie attend désormais des appareils Airbus pour continuer la modernisation de sa flotte, destinée à devenir plus respectueuse de l'environnement.

Le 787-9, un avion plus respectueux de l'environnement

Immatriculé F-HRBJ, le dixième et dernier Boeing 787-9 reçu par Air France a atterri sur le principal aéroport français le 24 juillet à très exactement 7h06, après un vol d'une durée de 9 heures et 6 minutes en provenance de l'aéroport Snohomish County, d'où s'envolent les appareils issus des usines de Boeing. Celui-ci avait effectué une demi-douzaine de vols d'essai recensés depuis la mi-juillet.

« Avec cet appareil de nouvelle génération, Air France poursuit la modernisation et le renouvellement de sa flotte avec des appareils plus modernes, plus performants et plus respectueux de l'environnement », a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Le Boeing 787, dont l'exploitation a démarré il y a une grosse dizaine d'années, a été commandé à plus de 1 500 exemplaires partout dans le monde (1 000 ont déjà été livrés). Doté d'une capacité tournant autour des 280-290 sièges, le Boeing 787-9 consomme moins de carburant que les avions issus de la génération précédente, et fait état d'une réduction des émissions de CO2 de l'ordre de 20%, ainsi que d'une diminution des émissions sonores. Il offre, en outre, un confort non négligeable aux passagers avec des hublots 30% plus grands, ainsi qu'une meilleure pressurisation.

Air France compte honorer ses engagements envers l'État (et la planète)

Dans la lignée du Boeing 787, Air France se tourne désormais vers Airbus et les A350 pour le réseau long-courrier et les A220 pour le court et moyen-courrier, pour poursuivre l'amélioration de ses performances économiques et environnementales, « un axe majeur de la stratégie de la compagnie en termes de développement durable », précise Air France.

Air France, qui a récemment annoncé la suppression de plus de 7 500 postes d'ici la fin 2022 en raison, en partie, de la crise de coronavirus, a reçu une aide du gouvernement sous forme de 7 milliards d'euros de prêts : un prêt direct de 3 milliards d'euros et une garantie de l'État sur les prêts bancaires à hauteur de 4 milliards d'euros. L'une des contreparties de l'engagement de l'État consiste à renouveler la flotte de la compagnie, pour réduire les émissions. Air France entend bien se conformer aux exigences étatiques, pour que chacun puisse honorer ses engagements.

Sources : communiqué de presse, Flight Aware

Modifié le 27/07/2020 à 17h28
17
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top