Orange teste un univers virtuel dédié à la rencontre

11 février 2008 à 18h13
0
00DC000000813062-photo-come-in-my-world-orange.jpg
« Come in my world » est un univers virtuel dédié à la rencontre amoureuse tout droit sorti de l'Explocentre d'Orange, l'unité de recherche dédiée à l'exploration de nouveaux services et modèles économiques intégrée au sein des Orange Labs. Dans Come in my world, chaque utilisateur est incarné par un avatar personnalisable qui évolue dans un espace de dimensions humaines à la recherche de l'âme soeur où la voix et l'image remplacent les traditionnels courriers et messagerie électroniques. Plus coloré que Meetic, moins vain que Second Life ? Présentation, en avant-première, de cette récente application pour l'instant distribuée sous la forme d'une bêta fermée.

Comme dans tout bon univers virtuel, tout commence par la définition de son profil : d'abord quelques informations personnelles, puis les critères de choix des personnes que vous aimeriez rencontrer, du sexe à l'allure générale en passant par le poids, sans oublier la zone géographique. Vient ensuite la phase de personnalisation de son avatar, avec une série de modèles prédéfinis. Quelques minutes après le lancement de l'application, ce double virtuel est prêt à être lâché dans l'univers de Come in my world.

000000C800813068-photo-come-in-my-world-orange.jpg
000000C800813066-photo-come-in-my-world-orange.jpg


Cet univers ne recèle ni lugubres donjons à explorer en instance, ni vastes étendues au travers desquelles errer sans but : l'espace y est restreint, de façon à ce que les membres n'aient aucune difficulté à entrer en contact les uns avec les autres, mais de nouvelles zones feront leur apparition au fur et à mesure que la densité de population augmentera. Un marqueur vous signale les avatars qui correspondent aux critères que vous avez sélectionnés. Un clic suffit à afficher son profil.

000000C800813064-photo-come-in-my-world-orange.jpg
000000C800813060-photo-come-in-my-world-orange.jpg


Puisqu'il est si facile d'abuser quelqu'un grâce à l'anonymat procuré par la messagerie écrite, Orange prend ici le pari d'imposer des communications vocales entre les différents utilisateurs du service. On pourra bien laisser un message écrit à quelqu'un, mais les conversations doivent être conduites à l'aide d'un casque et d'un micro, la voix jouant un rôle certain dans le processus de séduction. Les avatars ne servent ainsi qu'au premier contact entre deux personnes bien réelles. Au sein de cet univers en trois dimensions, il est possible de s'isoler, mais chacun dispose en plus d'un espace qui lui est propre. Baptisé « In Situ » et personnalisable, il permet à l'utilisateur du service d'approfondir ses relations en exposant, par exemple, ses propres photos pour, au final, parvenir à décrocher une nouvelle rencontre, bien réelle celle-ci.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sennheiser : un fil pour l'iPhone, du Bluetooth pour les autres
Talend adapte Open Studio à la SOA
Des procédures de recrutement originales pour EBP et Badoo
  Marvel Universe Online  officiellement annulé
Premières captures de  This Is Vegas
Lucia Chavez Paz, Capital Week : “80% des candidats sont à la recherche de leur 1er levée”
NVIDIA APX 2500: premier processeur pour smartphone
Location : Netflix laisse tomber le HD DVD
Nokia : non à Windows Mobile, oui aux interfaces tactiles
Le  Blizzard Worldwide Invitational  2008 à Paris
Haut de page