HTC et Nokia gênés par les ruptures de stock des puces Qualcomm ?

Par
Le 24 décembre 2007
 0
00512350-photo-a-la-une-mobinaute-nfc.jpg
L'américain Qualcomm semble bien en peine d'arriver à fournir en masse ses puces sans fil compatibles entre autre avec les technologies d'accès CDMA (Etats-Unis) ou WCDMA (Europe).

Ces puces étant utilisées dans bon nombre de mobiles et Smartphones de Nokia ou de HTC, ces deux sociétés pourraient être fortement gênées en cette fin d'année, avec de nombreuses ruptures de stock de produits à la clé. La faute aux faibles livraisons des puces de Qualcomm, ce dernier se retrouvant très fréquemment au mieux en flux tendu, voire en rupture de stock.

Ainsi, selon le magazine Chinois Commercial Times reprit par Digitimes, HTC n'aurait par exemple reçu que 70% des puces CDMA ou WCDMA de Qualcomm dont il a besoin, puces qui seront utilisées pour mettre sur le marché de nouveaux terminaux dans le courant du premier trimestre 2008. En conséquence de quoi, HTC pourrait prévoir une baisse séquentielle de 38,5% son chiffre d'affaire pour le premier trimestre prochain, passant à 738,5 millions de dollars.

Et ce manque d'approvisionnement pourrait également s'avérer préjudiciable pour Nokia qui a l'habitude de faire assembler ses terminaux auprès de Foxconn International Holdings (FIH) et Chi Mei Communication Systems (CMCS). Ces deux sociétés proposent en effet des puces Qualcomm par défaut dans une bonne partie de leurs terminaux...
Modifié le 20/09/2018 à 15h53

Les dernières actualités

scroll top