HTC et Nokia gênés par les ruptures de stock des puces Qualcomm ?

24 décembre 2007 à 16h18
0
00512350-photo-a-la-une-mobinaute-nfc.jpg
L'américain Qualcomm semble bien en peine d'arriver à fournir en masse ses puces sans fil compatibles entre autre avec les technologies d'accès CDMA (Etats-Unis) ou WCDMA (Europe).

Ces puces étant utilisées dans bon nombre de mobiles et Smartphones de Nokia ou de HTC, ces deux sociétés pourraient être fortement gênées en cette fin d'année, avec de nombreuses ruptures de stock de produits à la clé. La faute aux faibles livraisons des puces de Qualcomm, ce dernier se retrouvant très fréquemment au mieux en flux tendu, voire en rupture de stock.

Ainsi, selon le magazine Chinois Commercial Times reprit par Digitimes, HTC n'aurait par exemple reçu que 70% des puces CDMA ou WCDMA de Qualcomm dont il a besoin, puces qui seront utilisées pour mettre sur le marché de nouveaux terminaux dans le courant du premier trimestre 2008. En conséquence de quoi, HTC pourrait prévoir une baisse séquentielle de 38,5% son chiffre d'affaire pour le premier trimestre prochain, passant à 738,5 millions de dollars.

Et ce manque d'approvisionnement pourrait également s'avérer préjudiciable pour Nokia qui a l'habitude de faire assembler ses terminaux auprès de Foxconn International Holdings (FIH) et Chi Mei Communication Systems (CMCS). Ces deux sociétés proposent en effet des puces Qualcomm par défaut dans une bonne partie de leurs terminaux...
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

O2 : cap sur les 200 000 iPhone écoulés en trois mois !
Brevet : limiter automatiquement le volume d'un iPod
Recherche : coup d'envoi de Wikia le 7 janvier
Joyeux Noël 2007 et très bon réveillon !
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
  Project Origin  se dévoile en images
moBlog : freeware pour bloguer depuis un smartphone Windows Mobile
Gigabyte G-smart i350 : le PDAPhone GPS et VGA sous WM6 disponible en Europe
Psx4iphone : un émulateur Playstation s'invite sur... iPhone
Le cheval de Troie qui piégeait les pubs AdSense
Haut de page