Apple : démarrage en fanfare pour Leopard ?

Alexandre Laurent
18 décembre 2007 à 19h48
0
00C8000000637596-photo-logiciel-mac-os-x-version-10-5-leopard.jpg
Leopard, dernière version en date de Mac OS X, connaitrait d'après un rapport du NPD Group un démarrage plus rapide à celui de tous les systèmes d'exploitation antérieurs signés . Lancé le 25 octobre dernier, après un report d'environ quatre mois dû à la volonté d'Apple de se concentrer sur le développement de l'iPhone, Mac OS X 10.5 Leopard aurait totalisé, lors de son premier mois de commercialisation, des ventes supérieures de 20,5% en volume à celles qu'avait connues son prédécesseur, Tiger, durant le mois suivant sa sortie. S'il omet de donner la valeur exacte des volumes constatés, NPD précise que ces chiffres ne prennent pas en compte les éditions de Leopard préinstallées sur des ordinateurs Mac neufs, une méthode de calcul déjà retenue pour Tiger et Panther.

Contrairement à Tiger, lancé le 29 avril 2005, Leopard a vu le jour à quelques semaines des fêtes de fin d'année, une période traditionnellement faste pour les secteurs de l'informatique et de l'électronique grand public. Apple clamait pour sa part avoir vendu deux millions de copies de Leopard après le week-end ayant suivi la sortie de son nouveau système, ordinateurs Mac neufs compris.
Modifié le 18/09/2018 à 15h11
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top