Widgets mobiles : première version de Zumobi disponible pour smartphones

Alexandre Habian
14 décembre 2007 à 16h01
0
0078000000478248-photo-zenzui.jpg
La société anciennement baptisée Zenzui a lancé une nouvelle offre de widgets pour mobiles baptisé Zumobi. Zumobi, une jeune pousse américaine fondée par d'anciens salariés de Microsoft, a donc dévoilé en version bêta une nouvelle plate-forme de widgets pour Smartphones Windows Mobile.

Fruit de plusieurs années de développement et de recherche sur les interfaces homme-machine, Zumobi court-circuite en effet le navigateur en proposant de consulter le contenus de sites web directement dans les widgets, placés sur le bureau du smartphone. Ses concepteurs ont également beaucoup travaillé sur la navigation tactile, permettant de zoomer ou de dézoomer très facilement sur le contenu d'un widget.

La première version bêta du logiciel est désormais disponible en téléchargement (après inscription) pour les smartphones sous Windows Mobile 5 ou 6. Les versions Java J2ME et Blackberry seront quant à elles disponibles dans le courant du second trimestre 2008. Pour le moment, plusieurs dizaines de widgets sont disponibles dont ceux de : , MTV Networks, The Associated Press, AccuWeather.com, Traffic.com, FlightStats.com et OTOlabs.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top