Europe : Internet devant la TV pour les 16 - 24 ans

Par
Le 07 décembre 2007
 0
En doutions-nous vraiment ? Internet est en passe de détrôner la télévision dans les usages des Européens, tout particulièrement pour la tranche des 16 - 24 ans au sein de laquelle la moyenne des personnes interrogées affirme pour la première fois passer plus de temps en ligne que devant le petit écran. 57 % des Européens accèdent désormais régulièrement à Internet, selon un rapport publié par l'EIAA (European Interactive Advertising Association), soit 169 millions de personnes dans les dix pays* sur lesquels porte cette étude. Organisme européen de représentation des régies publicitaires interactives, l'EIAA indique avoir mené cette étude sur 7.000 personnes en Europe durant le mois de septembre.

L'usage d'Internet est déjà particulièrement bien implanté en France avec des internautes déclarant passer en moyenne 12,7 heures par semaine en ligne. Seuls l'Italie (13,6 heures par semaine) et la Suède (13 heures) affichent des usages supérieurs en termes de temps, avec une moyenne européenne qui se situe aux alentours de 11,9 heures par semaine. 32% des internautes français passeraient plus de 16 heures par semaine en ligne.

83% des internautes interrogés confessent désormais « ne pas pouvoir vivre sans au moins une activité en ligne ». 32% d'entre eux affirment ne pas pouvoir se passer de la messagerie électronique, alors que 96% admettent que leur pratique d'Internet leur fait délaisser d'autres activités. En France, 71% des internautes admettent qu'ils consomment moins de télévision (51%), de presse écrite (39%) et de radio (30%) à cause d'Internet.

00691200-photo-tableau-eiaa-usages-internet-europe.jpg
Source EIAA


« 82% d'internautes utilisent Internet entre 5 et 7 jours par semaine, contre seulement 77% de téléspectateurs qui regardent la télévision avec la même régularité », affirme l'EIAA, qui remarque par ailleurs une progression de 12% du nombre de personnes de plus de 55 ans utilisant Internet chaque semaine depuis 2006. Pour les femmes, l'augmentation est de 8%. Cette étude « confirme la rapidité avec laquelle les consommateurs peuvent changer leurs habitudes en fonction des opportunités numériques qui leur sont offertes. Pour les annonceurs, l'enjeu est donc de créer des campagnes adaptées à ces nouveaux consommateurs actifs », commente Michael Kleindl, président de l'EIAA.

(*) Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique, Danemark, Suède, Norvège
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top