Réseau mobile : Google se lance dans les enchères pour les fréquences 700 Mhz

Par
Le 30 novembre 2007
 0
00c8000000669208-photo-google-t-l-com.jpg
La FCC (Federal Communications Commission), le régulateur américain des télécoms, va mettre aux enchères en janvier prochain la bande de fréquences 700 Mhz permettant à un nouvel ou à un ancien acteur des télécoms d'améliorer sa stratégie en matière de haut-débit mobile.

Et Google a annoncé aujourd'hui son intention de participer à cette enchère, les intéressés ayant jusqu'au 3 décembre pour déposer officiellement une offre auprès de la FCC. Cela fait quelques mois déjà que Google a témoigné de son intérêt pour cette bande de fréquence aux Etats-Unis même si avec l'annonce de la plateforme mobile Android la question se posait de savoir si le géant de la recherche sur Internet aurait pris l'initiative de concurrencer ses propres partenaires opérateurs mobiles.

« Nous croyons qu'il est important d'investir notre argent là où nos intérêts se trouvent » a déclaré Eric Schmidt, le Président et CEO de Google avant d'ajouter que « les consommateurs méritent plus de concurrence et d'innovation que ce que leur propose aujourd'hui le monde du sans fil. Peu importe en fin de compte qui va remporter l'enchère, les vrais gagnants seront les consommateurs américains qui auront très probablement plus de choix que jamais sur la manière d'accéder à Internet ». D'ailleurs le gagnant de l'enchère devra permettre aux mobinautes de télécharger n'importe quelle application sur un terminal mobile et devrai autoriser l'utilisation du terminal compact de son choix sur le réseau sans fil. Tout ceci est en effet inclut dans le prix de réserve de 4,6 milliards de dollars du « bloc C » de ces fréquences.

A noter que Google s'intéresse plus particulièrement au « bloc C » de la bande de fréquences 700 Mhz, permettant à terme de proposer des services de téléphonie mobile ou des services Internet. Mais Google n'est pas le seul acteur intéressé par cette bande de fréquences, AT&T et Verizon, respectivement numéro 1 et numéro 2 des opérateurs mobiles américains, allant sans doute également participer à l'enchère.

Dans le cas où Google remportait cette enchère, la firme de Moutain View pourrait devenir un opérateur sans fil en travaillant seul ou en s'associant avec d'autres marques dans le but de développer un réseau et éventuellement le louer à des opérateurs classiques.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33

Les dernières actualités

scroll top