Renaissance Numérique offre un iPhone à Sarkozy

Par
Le 30 novembre 2007
 0
00fa000000682566-photo-renaissance-numerique.jpg
Le groupe Renaissance Numérique se définit comme un think tank dans le domaine d'Internet qui regroupe des experts du monde professionnel et du monde universitaire. Afin d'interpeller le chef de l'Etat sur le développement d'Internet en France et la question de la fracture numérique, ses représentants sont venus déposer un iPhone contenant une lettre ouverte au format vidéo le 29 novembre dernier à l'Elysée. Renaissance Numérique y réclame la création d'un secrétariat d'Etat au développement numérique qui servirait d'interlocuteur unique pour toutes les questions relatives à Internet, en rappelant que Nicolas Sarkozy s'était engagé lors de campagne électorale à confier à un membre du gouvernement « la mission de prospective, de pilotage et de coordination de la politique de l'Internet et du numérique ».

C'est Renaissance Numérique qui, dans un livre blanc publié fin mars, quelques semaines avant les élections présidentielles, avait suggéré que les entreprises puissent faire don de leurs anciens matériels informatiques à leurs employés. Une proposition finalement entendue puisqu'un amendement préconisant la suppression de charges sociales lors du don d'équipements déjà amortis a été adopté dans le cadre du vote en première lecture de la loi de finances 2008, le 26 novembre dernier.

Dans cette « lettre vidéo ouverte », ce groupe qui réunit quelques dizaines de personnalités du Web et des télécoms français rappelle que la France n'occupe que la 19e place au classement mondial des pays connectés à Internet. Il invite le gouvernement à faire de l'accès à Internet un service universel auquel 100% des Français devraient donc avoir droit, et préconise que soit par exemple utilisé à cette fin les fréquences libérées par le passage de la télévision au tout numérique dans les prochaines années.

Transmettre ce message au moyen d'un iPhone est-il une façon de s'assurer d'être entendu ? Quel que soit l'intérêt du président de la République pour les gadgets high-tech, Renaissance Numérique assure sa position avec un argument nettement plus persuasif : selon le think tank, le développement numérique permettrait de gagner un point de croissance supplémentaire, de créer des emplois et donc d'augmenter le pouvoir d'achat... sujet longuement débattu par Nicolas Sarkozy lors de son allocution télévisée du 29.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top