Bruxelles approuve le rachat de Business Objects par SAP

0
00613314-photo.jpg
Sans grande surprise, le rachat de business-objects par obtient l'aval européen.

Leader du progiciel devant l'américain Oracle, l'allemand SAP a annoncé début octobre 2007 son intention d'acquérir l'éditeur franco-américain Business Objects, numéro un mondial des solutions décisionnelles, pour la somme de 4,8 milliards d'euros.

Ce rachat témoigne du mouvement de concentration du marché des outils de Business Intelligence (BI) au profit des généralistes de l'informatique de gestion. D'après Bruxelles, cette nouvelle acquisition dans le domaine, « n'entravera pas de façon significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen ». En outre, l'entité issue de la concentration restera confrontée à plusieurs concurrents puissants.

SAP entend rester compétitif sur le segment porteur de l'informatique décisionnelle (recherche, analyse de données, gestion de la performance) face à ses principaux rivaux américains : Oracle, qui a fait l'acquisition au printemps d'Hyperion pour la somme de 3,3 milliards de dollars, , qui a lancé le 12 novembre une offre publique d'achat à 5 milliards de dollars US sur Cognos, rival canadien de Business Objects, et, dans une moindre mesure, Microsoft.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Greenpeace épingle Nintendo pour la DS et la Wii
Inside : PagesJaunes lance son application mobile gratuite
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
Les grèves viennent bousculer le classement d'audience ComScore
OmniFind : IBM et Yahoo lancent la 8.4.2 de leur outil de recherche gratuit
Compal va se lancer dans les terminaux Internet mobiles (MID)
Google veut développer les énergies renouvelables
Capgemini gagne l'Amérique Latine par Buenos Aires
Stéphane Treppoz :
Apple iPhone : le test pour la sortie française
Haut de page