Bruxelles approuve le rachat de Business Objects par SAP

18 septembre 2018 à 14h33
0
00613314-photo.jpg
Sans grande surprise, le rachat de business-objects par obtient l'aval européen.

Leader du progiciel devant l'américain Oracle, l'allemand SAP a annoncé début octobre 2007 son intention d'acquérir l'éditeur franco-américain Business Objects, numéro un mondial des solutions décisionnelles, pour la somme de 4,8 milliards d'euros.

Ce rachat témoigne du mouvement de concentration du marché des outils de Business Intelligence (BI) au profit des généralistes de l'informatique de gestion. D'après Bruxelles, cette nouvelle acquisition dans le domaine, « n'entravera pas de façon significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen ». En outre, l'entité issue de la concentration restera confrontée à plusieurs concurrents puissants.

SAP entend rester compétitif sur le segment porteur de l'informatique décisionnelle (recherche, analyse de données, gestion de la performance) face à ses principaux rivaux américains : Oracle, qui a fait l'acquisition au printemps d'Hyperion pour la somme de 3,3 milliards de dollars, , qui a lancé le 12 novembre une offre publique d'achat à 5 milliards de dollars US sur Cognos, rival canadien de Business Objects, et, dans une moindre mesure, Microsoft.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Yahoo teste la publicité dans les PDF d'Adobe
Le format PDF 1.7 devient une norme ISO
Google synchronise Outlook et Google Calendar
OVH domine le marché français des registrars
Office 2007 SP2 prendra en charge l'ODF et le PDF
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page