ISIS : l'intranet gouvernemental est officiellement lancé

Ariane Beky
27 novembre 2007 à 12h56
0
D'ores et déjà utilisé sur un périmètre pilote, ISIS (intranet sécurisé interministériel pour la synergie gouvernementale) a été officiellement lancé mardi lors d'une conférence de presse parisienne en présence de Didier Lombard, président de , Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat et porte-parole du gouvernement Fillon, et Francis Delon, secrétaire général de la défense nationale.

Le Secrétariat général de la défense nationale (SGDN) pilote le projet estimé à plus de 2 millions d'euros sur trois ans. De son côté, la filiale de l'opérateur historique français, Orange Business Services, a été chargée, sur appel d'offres, de la maîtrise d'oeuvre d'ISIS, un projet initié en 2004.

00680226-photo.jpg

Cet intranet permet, d'une part, l'échange et le partage en temps réel d'informations classifiées au titre du secret défense entre acteurs gouvernementaux, d'autre part, il sert la conduite de l'action gouvernementale dans des situations d'urgence ou de crise. ISIS doit pouvoir rester disponible en tout temps. Côté « clients », depuis un poste ISIS, les acteurs concernés (cabinets ministériels, hauts fonctionnaires de défense et de sécurité, centres opérationnels, grandes directions) accèdent à un portail collaboratif, une base documentaire, un annuaire interministériel et une messagerie électronique sécurisée (plusieurs niveaux de chiffrement sont intégrés).

Ce réseau homologué « confidentiel-défense » depuis le 8 novembre 2006, est le premier du genre en France. Il s'appuie sur une infrastructure en fibre optique (IP dédiée) et contribue à la coordination des affaires de l'Etat, à la sécurité des communications et des réseaux face aux cyber-menaces bien réelles. « La culture de la sécurité n'est encore que balbutiante », a souligné Francis Delon. Cette approche, mise en oeuvre dans le cadre d'ISIS, doit être « élargie » à la société civile, a ajouté le secrétaire général de la défense nationale.

00680232-photo.jpg
Francis Delon et Laurent Wauquiez

Ce point de vue est partagé par Laurent Wauquiez : « le temps des hackers ludique est révolu. Ces derniers ont laissé la place aux prédateurs et aux réseaux organisés, nos SI (systèmes d'information) sont sous la pression ». Cependant, a ajouté le porte-parole du gouvernement, « il ne s'agit pas de subir, mais d'assurer le transfert et la confidentialité des données. L'Etat doit être un moteur. La sécurité est un défi pour nous tous ».

Opérationnel sur une dizaine de sites institutionnels en région parisienne (Elysée, Matignon, ministère de la Défense, etc.), ISIS couvrira d'autres sites l'an prochain pour toucher 400 utilisateurs. Le déploiement se généralisera ensuite à l'ensemble des acteurs gouvernementaux, puis aux autorités déconcentrées, pour atteindre le millier d'utilisateurs fin 2009. ISIS deviendra ainsi l'outil commun des acteurs de la défense et de la sécurité sur l'ensemble du territoire national et pourra être enrichi en fonction des besoins (visiophonie, outils d'aide à la décision...)

00680234-photo.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Cybersécurité : un « tir à blanc » pour tester le niveau de sécurité des entreprises
Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des bons plans high-tech du lundi
Jouer sur Linux, c'est possible (2ème partie) : à la découverte de Lutris et GameHub
Insolite : un site permet de faire dire ce que vous souhaitez à GlaDOS (et à d'autres personnages de jeux vidéo)
Test de la manette sans fil Xbox Series : un gamepad encore en progrès
Lunokhod, les premiers vrais rovers
Comparatif : quelle est la meilleure carte SD pour stocker vos données ?
Pour les Soldes, le prix de la Fabrique à histoires Lunii chute à nouveau 🔥
Faute d'être président des Etats-Unis, Bernie Sanders devient un mème dans le monde entier
Dernières heures pour le forfait mobile B&You 100 Go à 13,99€/mois
Haut de page