MPlayer : le lecteur multimédia open-source et gratuit s'invite sous Windows Mobile

Alexandre Habian
26 novembre 2007 à 14h28
0
00679172-photo-mplayer-windows-mobile.jpg
Etant donné que le lecteur multimédia gratuit TCPMP (The Core Pocket Media Player) est désormais devenu payant et référencé sous le nom de « CorePlayer », il n'y avait pas réellement d'alternative pour trouver un logiciel de ce type entièrement gratuit sous Windows Mobile.

Mais il n'aura pas fallu attendre très longtemps pour qu'un développeur ingénieux publie un nouveau lecteur multimédia connu dans le monde de GNU/Linux sous le nom MPlayer et désormais adapté aux Smartphones sous Windows Mobile. Téléchargeable et utilisable gratuitement, MPlayer est compatible avec les PDA et smartphones sous Windows Mobile 5 et 6 et permet de streamer du contenu en ligne sans saccades.

MPlayer pour plateforme Windows Mobile permet également de gérer les codecs RV40, RV30, R20, sipro, cook et atrac en plus du streaming MP4 via RTSP. Le programme est également compatible avec les vidéos Flash et permet de décoder le coremp4 pour fichiers MP4. A noter tout de même quelques problèmes logiciels encore, notamment concernant son interface graphique sommaire ou son absence de support des musiques WMA. De même, il peut arriver que le programme s'arrête inopinément, étant encore proposé en version beta.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top