HP séduit Wall Street et confirme son leadership

21 novembre 2007 à 11h43
0
00674024-photo.jpg
Hewlett-Packard rassure Wall Street et confirme sa place de premier constructeur mondial de PC. Au quatrième trimestre de son exercice fiscal 2007 clos le 31 octobre, le groupe informatique américain a généré un bénéfice net de 2,16 milliards de dollars, en hausse de 28% sur un an. A 7,3 milliards de dollars, le bénéfice annuel d'HP enregistre une hausse de 17% par rapport à l'exercice fiscal 2006.

Quant au chiffre d'affaires du groupe, il a atteint 28,3 milliards de dollars sur le trimestre (+15% sur un an) et 104,3 milliards de dollars sur l'ensemble de l'exercice 2007 (+14%). Par comparaison, , l'autre ténor informatique américain, a réalisé l'an dernier un CA de 91 milliards de dollars.

Toutes les activités du groupe HP ont progressé. Les ventes de PC portables ont augmenté de 49% sur le trimestre. Quant à la division 'logiciels' du groupe, elle a enregistré un doublement de son CA sur l'année (2,3 milliards de dollars) grâce, notamment, à l'acquisition en 2006 de Mercury Interactive. Fort de ces résultats, HP table sur un CA de 111,5 milliards pour son prochain exercice fiscal et confirme sa place de numéro un mondial du PC avec une part de marché estimée à 18,8% par Gartner, contre 14,4% pour son rival, .

Lundi, à l'annonce des résultats, l'action HP gagnait 86 cents à 50,30 $, contre 49,56 $ mardi soir.
Modifié le 20/09/2018 à 14h29
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Ankh 3  demande le droit d'Assil en France
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
Allemagne : l'exclusivité iPhone remise en cause
Palm lance son smartphone Tréo 500 sous Windows Mobile 6 en France
Entente sur les prix: Sony, Fujifilm, Hitachi condamnés
Un 'service universel' Triple play chez Numericable
Toshiba : un firmware HD DVD pour le 1080p/24Hz
28 millions de membres pour NetLog, 1 million de documents pour Ipernity
Le Tuner TNT de la Freebox HD conservé
SAP est prêt à vendre sa filiale US TomorrowNow
Haut de page