Le Tuner TNT de la Freebox HD conservé

Vincent Ramarques
21 novembre 2007 à 10h29
0
00FA000000296486-photo-freebox-hd.jpg
Depuis son introduction sur le marché, la Freebox HD du fournisseur d'accès Free est livrée avec un Tuner TNT embarqué. A l'époque, la présence de ce tuner se justifiait par le fait qu'il permettait d'accéder aux chaînes et M6 qui n'étaient pas proposées via le flux ADSL du fournisseur d'accès français. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et ces chaînes sont bien disponibles via l'ADSL de Free.

En conséquence, le FAI s'était mis en tête d'ôter le Tuner TNT des prochaines Freebox HD afin de réaliser de précieuses économies sur le coût de production. Cette décision a été plutôt mal perçue. De nombreux internautes préfèrent effectivement passer par le Tuner TNT qui offre une meilleure qualité d'image et ne consomme pas de bande passante au niveau de l'ADSL. Par ailleurs, ce même Tuner TNT doit permettre d'accéder rapidement aux chaînes TNT HD lorsqu'elles seront disponibles (voir Télévision : TNT en HD avec TF1, France 2 et M6).

Face à cette levée de boucliers, le FAI est donc revenu sur sa décision et plusieurs sources proches (voir Universfreebox) de Free affirment aujourd'hui que le Tuner TNT intégré devrait rester au programme des nouvelles Freebox HD.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top