SAP est prêt à vendre sa filiale US TomorrowNow

Par
Le 21 novembre 2007
 0
00552301-photo.jpg
Accusée de « vol de données à grande échelle » par Oracle, TomorrowNow, filiale américaine du groupe allemand du progiciel 106, pourrait être cédée.

Dans un bref communiqué publié en début de semaine, SAP a déclaré étudier différentes options concernant l'activité future de TomorrowNow, vente incluse. L'éditeur a par ailleurs annoncé la démission de 7 dirigeants de TomorrowNow, parmi lesquels Andrew Nelson, président de la société, une société devenue encombrante pour SAP. En juillet dernier, l'éditeur allemand a reconnu que des « téléchargements inappropriés » de logiciels et de documentation ont été effectués par TomorrowNow.

Concurrente d'Oracle dans le support de progiciels (PeopleSoft, J.D Edwards et Siebel), la société TomorrowNow aurait accédé au support client du rival de SAP en utilisant les mots de passe des clients de l'éditeur américain. Dans sa plainte, Oracle a affirmé : « ce vol apparaît comme une partie essentielle et illégale de la stratégie concurrentielle de SAP ».

En septembre, lors d'une audience californienne, chaque partie à exprimer son point de vue sur ce dossier. SAP entendait régler le différend à l'amiable dans des délais raisonnables. Oracle, de son côté, souhaitait disposer du temps nécessaire pour évaluer la responsabilité de SAP dans cette affaire de propriété intellectuelle. Les protagonistes se retrouveront lors d'un procès qui devrait débuter en février 2009, à moins qu'un compromis ne soit trouvé d'ici là.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top