Zyb.com conjugue mobilité et backup des données

Jérôme Bouteiller
16 novembre 2007 à 14h30
0
00FA000000668880-photo-zyb.jpg
Un peu plus de six mois après sa présentation au printemps dernier lors d'une conférence Red Herring, la start-up britannique Zyb.com part désormais à la conquête de l'Europe et plus particulièrement de la france avec son service de sauvegarde et de stockage de données pour téléphone mobile.

S'adressant aux mobinautes ne pratiquant ni synchronisation ni sauvegarde des données de leur mobile avec leur ordinateur, Zyb.com propose de réaliser une telle synchronisation "par les airs", en utilisant une liaison 2G, 3G voire Wifi, avec son propre site internet. Les mobinautes ont également la possibilité de se connecter à ce même site web pour ajouter de nouvelles entrées dans leurs contacts ou leur calendrier, qui seront ensuite synchronisées avec leur téléphone.

Enfin, notons la présence d'applications de microblogging et la possibilité de créer un profil, afin d'interagir facilement avec d'autres membres du service voire avec les contacts de son carnet d'adresse, comme dans n'importe quel autre réseau social.

Gratuit et ne nécessitant aucun téléchargement de logiciel, Zyb.com dispose donc d'atouts pour séduire les mobinautes mais pourrait surtout intéresser des opérateurs cellulaires à la recherche d'applications susceptibles d'augmenter la facture data de leurs abonnés.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top