L'IDATE s'interroge sur les nouveaux business models de la planète télécom

Par
Le 14 novembre 2007
 0
00fa000000665228-photo-idate.jpg
Comme chaque année, l'IDATE, un institut d'étude sur les télécoms, a organisé à Montpellier la 29e édition de son "Digiworld", une conférence réunissant plusieurs dizaines d'opérateurs, d'équipementiers et autres grands acteurs des médias électroniques.

"Le rétablissement qui a suivi l'éclatement de la bulle n'a ni arrêté l'innovation technologique (Web 2.0, 3,5 G, Wimax, FTTX, TV mobile,...), ni éliminé les interrogations sur les business models susceptibles de créer de la valeur pour tous les services entrevus" a expliqué francis-lorentz, Président de l'IDATE.

Même si cette année le pays hôte était l'Inde et que les opérateurs et équipementiers présentaient effectivement leurs dernières innovation dans le haut débit mobile, la véritable star de ces deux jours était sans conteste le web et ses acteurs : Google, Skyrock, ou encore Joost, venus expliquer les grands principes en vogue dans le secteur : intelligence collective, peer-to-peer, réseaux sociaux, contenus produits par les internautes sans oublier les nouvelles formes de publicité contextuelle ou comportementale.

"La valeur migre de l'exploitation du réseau vers les logiciels d'exploitation de l'information, de la bande passante au code" a ainsi expliqué Pierre BELLANGER, PDG de Skyrock, convaincu que le réseau social, en particulier sur le téléphone mobile, est l'avenir des télécoms.

Une intuition partagée par Google, Microsoft ou même Nokia, désormais présents dans les logiciels et les services mobiles, mais qui pourrait par contre échapper aux opérateurs. Selon une récente étude de Gartner, près de 80% d'entre eux devraient en effet échouer dans leur volonté de devenir de véritables opérateurs de contenus et de services.
Modifié le 20/09/2018 à 15h53

Les dernières actualités

scroll top