Chine : Yahoo fait son mea culpa

Ariane Beky
14 novembre 2007 à 11h40
0
00606816-photo.jpg
Une semaine après avoir répondu aux questions du Congrès des Etats-Unis concernant son implication dans l'arrestation de cyberdissidents chinois, est parvenu à un accord amiable avec la World Organization for Human Rights USA. Leur accord met un terme à des poursuites engagées au printemps.

Accusant Yahoo d'avoir fourni aux autorités chinoises des informations sur des internautes emprisonnés depuis, l'organisation a porté plainte contre le portail en avril 2007. Cette action a été ouverte en Californie au nom des journalistes Shi Tao et Wang Xiaoning. Ces derniers ont été condamnés en Chine, en 2005 pour l'un, en 2002 pour l'autre, à une peine de 10 ans de prison pour s'être prononcés sur Internet en faveur d'une réforme démocratique du pays.

Mardi 13 novembre 2007, la World Organization for Human Rights et la multinationale Internet d'origine américaine ont mis un terme à leur différend. En contrepartie, Yahoo a indiqué mettre en place un fonds de soutien financier, humanitaire et juridique, aux familles des dissidents « emprisonnés pour avoir exprimé leurs opinions en ligne ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top