Chine : Yahoo fait son mea culpa

14 novembre 2007 à 11h40
0
00606816-photo.jpg
Une semaine après avoir répondu aux questions du Congrès des Etats-Unis concernant son implication dans l'arrestation de cyberdissidents chinois, est parvenu à un accord amiable avec la World Organization for Human Rights USA. Leur accord met un terme à des poursuites engagées au printemps.

Accusant Yahoo d'avoir fourni aux autorités chinoises des informations sur des internautes emprisonnés depuis, l'organisation a porté plainte contre le portail en avril 2007. Cette action a été ouverte en Californie au nom des journalistes Shi Tao et Wang Xiaoning. Ces derniers ont été condamnés en Chine, en 2005 pour l'un, en 2002 pour l'autre, à une peine de 10 ans de prison pour s'être prononcés sur Internet en faveur d'une réforme démocratique du pays.

Mardi 13 novembre 2007, la World Organization for Human Rights et la multinationale Internet d'origine américaine ont mis un terme à leur différend. En contrepartie, Yahoo a indiqué mettre en place un fonds de soutien financier, humanitaire et juridique, aux familles des dissidents « emprisonnés pour avoir exprimé leurs opinions en ligne ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test de It Takes Two : il en faut deux pour être heureux
Raspberry Pi : notre top 10 des projets les plus insolites
Age of Empires IV sortira a l’automne et dévoile du gameplay
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Accusé d'ambiance toxique depuis 3 ans, Quantic Dream annonce gagner ses procès
Les serveurs de GitHub piratés pour du minage de crypto, l'entreprise enquête
Test Huawei freebuds 4i : les True Wireless ANC abordables gagnent encore en puissance
Les téléviseurs LG enroulables sont désormais disponibles en précommande
Destroy All Humans! se posera sur Nintendo Switch en juin
Haut de page