Le 'Google OS' Android : les avis mitigés de Symbian et de Nokia

Alexandre Habian
06 novembre 2007 à 16h54
0
00C8000000651908-photo-openhandsetalliance.jpg
Quelques heures seulement après l'annonce de la création d'une véritable plateforme mobile de Google - comprenant système d'exploitation, interface logicielle et programmes associés -, deux acteurs majeurs de la téléphonie mobile se sont exprimés à ce sujet. Et le moins que l'on puisse dire est que la plateforme « Android » déchaîne déjà les passions.

Pour Nigel Clifford, le CEO de la société britannique Symbian, la plateforme Android n'est « qu'une plateforme Linux de plus. Il y a déjà 10, 15, 20 ou peut-être 25 plateformes Linux différentes sur le marché. Il apparaît donc que Linux est en train de se fragmenter plus rapidement qu'il ne réunit d'acteurs pour au contraire l'unifier». A l'inverse, Nigel Clifford donne un bon point à Google concernant l'ouverture de son système d'exploitation même si il ne croit pas aux « logiciels vraiment gratuits ».

Il faut reconnaître que l'annonce de Google à de quoi traumatiser la société Symbian qui a dû constater non sans une certaine amertume que Samsung, LG et , les trois partenaires forts qui développent des produits sous cet OS mobile, font également partie de l'alliance mobile de Google (Open Handset Alliance). « Nous sommes le leader du marché et comptons bien rester leader », ajoute-t-il enfin. Symbian a d'ailleurs annoncé avoir livré 20,4 millions de terminaux sous Symbian OS au cours du troisième trimestre 2007, ce qui représente une hausse de 56% par rapport à la même période l'année passée.

Du côté de Nokia, le principal acteur du marché des terminaux Symbian notamment via son interface S60, on constate que « ce n'est pas notre but de faire partie de cette alliance. Si nous voyons que cela peut nous apporter des bénéfices, nous penserions alors à prendre part », précise KARI Tuutti, le responsable de la division multimédia de Nokia. « Nous ne devons jamais fermer les portes » a cette opportunité, ajoute-t-il.

Rappelons au passage que Nokia possède 48% de la société britannique Symbian, système d'exploitation mobile qui contrôle actuellement environ les 3/4 des Smartphones commercialisés de part le monde. Nokia a commercialisé au passage 117,8 millions de mobiles au cours du troisième trimestre 2007, soit une hausse de 26% par rapport au troisième trimestre 2006. Mais le numéro un des mobiles est menacé par Google par la totalité de sa nouvelle plateforme mobile.

Avec un système d'exploitation (Symbian), une interface logicielle (S60) et des programmes mobiles (Nokia Music Store, N-Gage, Nokia Maps), la stratégie en matière de mobilité entre Nokia et Google est finalement très proche...
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top