HTC / Dream : l'un des premiers mobiles Android de Google dévoilé

0
00C8000000652194-photo-concept-google-phone.jpg
Image d'un produit fictif
A peine dévoilée, la plateforme mobile « Android » de Google révèle déjà quelques uns de ses secrets. Le magazine Forbes précise en effet qu'à ce jour ce sont cinq prototypes de téléphones mobiles exploitant le nouveau système d'exploitation dérivé de Linux de Google qui sont en phase de test, l'un intéressant déjà fortement le taïwanais HTC. Membre fondateur de l'alliance mobile de Google, HTC a annoncé au passage que la société sera la première à commercialiser un « Google Phone ».

Portant le nom de code « Dream », ce mobile reprend un design qui ressemble à l'iPhone d'Apple en étant fin mais assez large. Il posséde de plus un écran tactile qui certes n'est pas multipoint qui posséde une technologie qui permet de détecter la durée d'une pression sur son écran. Il suffira alors de presser longtemps une partie de l'écran pour que ses parties aux alentours révèlent de nouveaux menus.

De plus, ce prototype de mobile « Android » de HTC dispose de touches de navigation et de bouts arrondis permettant de mieux le disposer dans la paume de sa main. Enfin, l'écran de ce terminal coulisse pour laisser apparaître un clavier complet. D'ailleurs comme souvent les mobiles de HTC, le système d'exploitation interne du terminal passera automatiquement d'un mode portrait à un mode paysage lorsque le clavier est déployé.

Et ce n'est pas tout. Ce mobile de « rêve » possède différentes icônes dans sa page d'accueil pour accéder à ses fonctions essentielles, du courrier électronique à la consultation de documents texte en passant par la visualisation de vidéos YouTube. Dans la version prototype du terminal, c'est une machine virtuelle qui était executée sur le téléphone, permettant aux programmes comme un navigateur web de s'exécuter en une seule session en résidant en tâche de fond. De cette façon, en recevant par exemple un lien d'une vidéo YouTube, il est possible de l'afficher directement dans le navigateur sans avoir à relancer l'application web. Ce navigateur permet d'ailleurs également de télécharger des fichiers volumineux par partie en tâche de fond pour les afficher au fur et à mesure si besoin.

Si il n'est pas certain que ce soit HTC qui ait directement assemblé ce prototype de mobile sous Google OS, la société s'estime tout de même très intéressée par le produit et prévoit déjà de le commercialiser en version définitive dans le courant du second semestre 2008. « Nous avons travaillé sur son - NDLR : Open Handset Alliance - design depuis près de deux ans. C'est le meilleur que l'on ait vu », a ajouté Peter Chou, le directeur exécutif de HTC.

Et HTC prévoit déjà de lancer d'autres terminaux, « avec des tailles du plus petit au plus large, des mobiles pour le grand public aux mobiles pour améliorer la productivité des entreprises », a-t-il précisé. A noter au passage que si la plateforme mobile « tout en un » de Google est totalement gratuite pour ses partenaires, elle disposera de nombreux logiciels mobiles de la marque, ce qui permettra au géant de la recherche sur Internet d'augmenter sensiblement son audience mobile.

C'est ce que précise au passage Sanjay Jha, le COO de Qualcomm qui ajoute que Google « veut fournir la meilleure plateforme pour lui permettre de générer des clics sur Internet ». Gratuite pour les uns, la plateforme mobile de Google permettra donc surtout à la marque de s'enrichir en monétisant certains de ses services ou en commercialisant les espaces publicitaires de ses logiciels mobiles les plus réputés. C'est sans doute pour cela que Google a lancé AdSense pour mobiles il y a quelques semaines...
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page