Kim Jong-Il s'autoproclame expert de l'Internet

Par Alexandre Laurent
le 05 octobre 2007 à 18h41
0
00FA000000612024-photo-drapeau-cor-e-du-nord.jpg
Certes, le réseau Internet n'est pas particulièrement développé en Corée du Nord. On pourrait même dire qu'il est quasi inexistant, puisque seules quelques élites ont droit à cette porte ouverte vers l'extérieur. Ce qui n'empêche pas Kim Jong-Il, l'actuel dirigeant de la Corée du Nord, de se considérer comme un « expert de l'Internet », d'après les propos rapportés par l'agence Associated Press.

54 ans après la fin de la guerre, les deux Corée tentent désormais de trouver un terrain d'entente et de s'engager dans la voie de la réconciliation. Réunis cette semaine pour le deuxième sommet organisé entre le Nord et le Sud, Ki Jong-Il et son homologue Roh Moo-hyun ont étudié différentes pistes permettant aux deux pays de se rapprocher. La coopération économique constitue l'une de ces pistes, et certaines entreprises sud-coréennes sont déjà installées dans des zones industrielles de villes de la Corée du Nord.

Le président sud-coréen Roh Moo-hyun a justement profité de cette rencontre pour demander à Kim Jong-Il s'il ne serait pas possible que ces entreprises aient un accès à Internet, ce qui permettrait à la zone de se développer. « Je suis également un expert de l'Internet », aurait déclaré le leader nord-coréen. « Je suis d'accord pour ne relier que la zone industrielle, mais le fait de relier les autres régions du Nord poserait de nombreux problèmes. Si les problèmes sont résolus, il n'y a pas de raison de ne pas ouvrir » un accès à Internet, aurait-il ajouté.

A quels problèmes peut-il être fait allusion ? Si l'on évoque souvent les méthodes du gouvernement chinois, qui ne redoute pas la censure et lutte de façon musclée contre les mouvements de dissidence qui prennent naissance sur le Web, le régime de Kim Jong-Il n'est pas en reste. En Corée du Nord, seules quelques poignées de personnes accèdent aujourd'hui aux réseaux de téléphonie, de télévision ou de télécommunications internationaux. Le gouvernement craindrait-il les effets délétères de l'Internet sur ses administrés ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
scroll top