Microsoft ordonne la fin du logiciel Autopatcher

18 septembre 2018 à 15h10
0
Autopatcher est un logiciel permettant de télécharger les mises à jour des systèmes d'exploitation Windows puis de les stocker localement afin de faciliter leur déploiement en cas, par exemple, de réinstallation du système. Ainsi, il permet de mettre à jour un système sans que la machine qui l'héberge soit connectée à Internet et sans passer par le service Windows Update... ou plutôt permettait, car Microsoft vient d'ordonner aux éditeurs de ce logiciel gratuit de cesser sa distribution.

« Nous avons reçu un email de Microsoft demandant le retrait immédiat de la page de téléchargement du logiciel, ce qui signifie qu'Autopatcher appartient probablement à l'histoire. Quel que soit notre déception, nous ne pouvons pas faire grand chose et bien que la page de téléchargement ne soit qu'une collection de miroirs, nous l'avons retirée », explique l'un des auteurs du logiciel sur le site dédié à sa promotion.

015E000000576405-photo-capture-autopatcher-version-xp.jpg


Neowin, site consacré à l'actualité Microsoft et partenaire d'Autopatcher, indique avoir également été contacté par la firme de Redmond. Raison invoquée par l'éditeur : les mises à jour doivent exclusivement être distribuées par Windows Update pour éviter que circulent des versions corrompues des correctifs. On peut toutefois se demander pourquoi Microsoft a attendu plus de quatre ans pour demander que cessent les activités d'Autopatcher ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Cegid privilégie l'élargissement de son capital
Une erreur humaine à l'origine des problèmes WGA ?
Viadeo lève à nouveau 5 millions d'euros
Gigabyte dévoile à son tour sa carte mère X38
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
AMD introduit le jeu d'instructions SSE5
  Escape From Paradise City : la preview s'échappe
MSI officialise sa carte mère Intel X38
Le PvP enfin au programme de  Dungeon Runners
Bientôt des platines HD DVD vraiment économiques ?
Haut de page