iPhoneSIMfree : une première solution 100% logicielle pour désimlocker l'iPhone

0
00C8000000561479-photo-iphone-europe.jpg
Deux mois ! Il aura fallu près de deux mois jour pour jour à six développeurs indépendants pour publier une méthode permettant de désimlocker de manière entièrement logicielle l'iPhone d'Apple. Exit les fastidieuses soudures ou achats de matériel comme un lecteur/enregistreur de cartes à puce, c'est cette fois un simple bout de code qui a permis à de venir à bout de la protection SIM du premier baladeur communicant de la firme à la Pomme.

L'iPhone est vendu avec une carte SIM AT&T non activée
Tout d'abord, un rappel des faits. L'iPhone est disponible depuis le 29 juin dernier aux Etats-Unis et est vendu exclusivement avec un abonnement AT&T associé. Le premier opérateur mobile américain s'est engagé à reverser une partie des revenus - vocaux et DATA - générés par l'iPhone à Apple pour avoir le droit pendant plusieurs années de le vendre avec un coûteux abonnement associé. Pourquoi couteûx ? Car il faudra s'abonner au minimum pendant deux ans avec un forfait mobile de 59,99 dollars par mois, forfait qui rappelons-le offre tout de même la DATA illimitée et c'est assez rare pour le souligner.

Mais la particularité de l'offre d'achat de l'iPhone pourrait porter un fort préjudice... à AT&T. En effet, si l'opérateur à fait de nombreux efforts pour obtenir l'exclusivité du produit sur le sol américain, c'est la méthode de distribution de l'iPhone qui pourrait menacer le partenariat Apple - AT&T dans les prochaines semaines. Contrairement à toutes les offres d'abonnement auprès d'un opérateur, il suffit cette fois d'aller dans n'importe quelle boutique AT&T ou Apple, voire de passer par le Web, pour repartir avec son iPhone accompagné d'une carte SIM AT&T non activée...

Pour tout iPhone commercialisé, cela ne rime donc pas forcément avec un nouvel abonné AT&T. Les premiers jours de sa commercialisation, et quelques 270 000 iPhone écoulés en 30 heures, AT&T s'enorgueillait d'ailleurs d'avoir recruté 146 000 nouveaux abonnés, dont 40% d'entre eux qui n'étaient pas déjà clients de la marque (migration d'un autre opérateur vers AT&T, nouveaux abonnés).

Les trois premières solutions de désimlockage de l'iPhone d'Apple
Si jusque la tout se passait bien entre les deux sociétés, les premières solutions permettant de désimlocker l'iPhone n'ont pas tardées à être rendues publiques. Dès le début du mois, des premiers hackers ont publié une méthode permettant en utilisant un lecteur/enregistreur de cartes à puce et une carte baptisée « Super-SIM » de copier les données de sa propre carte SIM sur une carte permettant d'être insérée dans l'iPhone. Il s'était avéré par la suite que cette méthode nécessitait tout d'abord un couteux investissement initial pour des résultats surtout très mitigés. Seules certaines cartes SIM acceptaient d'être « copiées » et aucun opérateur européen digne de ce nom ne permettait d'effectuer une telle opération.

Quinze jours plus tard, c'est donc une nouvelle méthode qui a fait son apparition et qui a permis cette fois de désimlocker l'iPhone moyennant l'achat d'un matériel « Turbo SIM » coûtant seulement 60 euros. Produit par une société basée en République Tchèque, ce matériel semble avoir finalement fait ses preuves, quelques mobinautes français ayant visiblement réussi à désimlocker l'iPhone pour l'utiliser avec l'un des trois opérateurs mobiles nationaux. Cependant, la manoeuvre est encore assez compliquée, nécessitant de manipuler une nouvelle carte SIM, de relier l'iPhone au PC et de copier et d'executer certains fichiers en ligne de commande. Et surtout, il faut compter pas moins de 15 jours à 3 semaines pour acquérir l'appareil nécessaire au désimlockage de l'iPhone. C'est cependant la méthode la plus utilisée actuellement et qui a permis de voir apparaitre sur eBay des enchères d'iPhone totalement désimlockés pour des prix inabordables de 2000 à 2500 dollars !

S'en est suivie une nouvelle méthode de désimlockage 100% hardware, ou presque, qui a été publiée pas plus tard qu'hier. Cette troisième méthode a également fait ses preuves mais nécessite d'ouvrir l'iPhone, de lui ajouter quelques soudures et une résistance supplémentaire pour bloquer son processus de vérification de l'insertion d'une carte SIM AT&T. Vous l'aurez compris, c'est une manoeuvre qui va casser la garantie du produit - si ce n'est le produit en lui-même - et qui en plus peut s'avèrer assez risquée. Néanmoins, ici encore, les premiers mobinautes n'ont pas hésité à tenter l'expérience et ont déjà rapporté dans les forums le désimlockage avec succès du terminal.

Une nouvelle méthode de désimlockage 100% logicielle
Grande nouveauté, ce sont aujourd'hui six développeurs indépendants qui ont publié une nouvelle méthode - testée pour le moment uniquement par Engadget.com - qui a permis de désimlocker de manière 100% logicielle le premier mobile iPod d'Apple. Et l'installation du logiciel est on ne peut plus simple. Il suffit de relier l'iPhone au PC, d'executer un programme et d'attendre que le désimlockage soit effectif. Plus encore, c'est la première méthode qui permet... d'ajouter des fonctions à l'iPhone !

0096000000572633-photo-apple-iphone-d-simlock.jpg
0096000000572632-photo-apple-iphone-d-simlock.jpg
0096000000572631-photo-apple-iphone-d-simlock.jpg

« fonctions cachées de l'iPhone »

Si il est possible d'insérer sa carte SIM Orange, SFR ou Bouygues, cette méthode permet en effet de régler finement les paramètres DATA de l'iPhone en activant des menus cachés qui sont apparus sur la première mise à jour du terminal (1.0.1). Il devient donc possible de régler les paramètres d'APN Edge des opérateurs en question en utilisant ou non un mot de passe spécifique associé.

Et ce n'est pas tout. Il semble de plus que cette methode résiste aux mises à jours d'Apple. La firme à la Pomme a en effet publié ces derniers jours une seconde mise à jour complète du système d'exploitation de l'iPhone (1.0.2). Et une fois la méthode « iPhoneSIMfree » - c'est son nom - appliquée, il deviendra tout à fait possible d'appliquer les mises à jour officielles d'Apple tout en gardant son désimlockage actif. Le processus est le même pour la restauration des paramètres d'usine du terminal. En lui effectuant un « hard reset », il sera tout à fait possible ensuite de lui appliquer avec succès ladite méthode.

000000C800572634-photo-apple-iphone-d-simlock.jpg
Un iPhone désimlocké
C'est donc une solution parfaite qui est cette fois disponible ? Pas tout à fait. Premièrement, elle n'est bien évidemment pas compatible avec l'option « visual voice mail » des opérateurs européens... vu qu'ils n'ont pas lancés une telle option ! De même, rien ne dit qu'à l'avenir Apple ne pourra pas trouver une nouvelle méthode visant à obliger à installer une nouvelle mise à jour logicielle bloquant ces manipulations. Enfin, et c'est sans doute le point négatif le plus important, la méthode de désimlockage « iPhoneSIMfree » n'est pas encore disponible pour le grand public.

Le groupe qui l'a mise au point n'accorde pour le moment que des « licences » du logiciel pour ceux qui en achètent au moins 500 tandis qu'elle devrait être disponible pour tous - de manière payante bien évidemment - dans le courant de la semaine prochaine. L'avenir dira donc si cette méthode est vraiment à la fois 100% logicielle mais aussi 100% efficace...

NB : A surveiller enfin un site nommé iPhone Unlocking qui prétend dévoiler demain dans la journée une seconde solution de désimlockage de l'iPhone 100% logicielle qui sera facturée à un prix situé entre 25 et 50 dollars. Affaire à suivre.

Quid des relations entre Apple et AT&T ?
Nous avons déjà posé la question en début de cet article et nous la reposons. Comment vous évoluer les relations entre Apple et AT&T ? Avec la généralisation des options de désimlockage pour l'iPhone d'Apple, il est à fort à parier qu'AT&T oblige Apple à trouver des solutions pour empêcher qu'elles se propagent. Surtout que l'iPhone étant commercialisé sans carte SIM AT&T activée, il se pourrait qu'Apple arrive à écouler de nombreux iPhone finalement désimlockés par ses utilisateurs, mobinautes qui bien évidemment n'utiliseront pas les services de l'opérateur américain.

Et entre les thèmes d'accueil iPhone pour Smartphones Symbian ou Windows Mobile, la reprise des sonneries de l'iPhone, la copie du clavier numérique du baladeur mobile d'Apple ou encore son désimlockage, Apple et ses avocats risquent d'avoir une rentrée agitée.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Actualité informatique : 5 dessins cette semaine
Live Japon : l'audio et des oreilles en folie
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
GC : Les vidéos exclusives des jeux à venir sur PC
Préparez la rentrée des classes avec la logithèque
3D externe chez MSI avec le Notebook Station
  World In Conflict, la démo est enfin disponible
La mesure d'audience web : une science encore incomplète
GC :  Warhammer Online : AOR  , trois vidéos
Accord entre Canal+, Free, Orange et Neuf Cegetel
Haut de page