Parallels 11 et Fusion 8 amènent Windows 10 sur les Mac

26 août 2015 à 15h01
0
Les outils de virtualisation Parallels et VMWare Fusion ont tous deux été mis à jour à l'approche de la prochaine version d'OS X. Tous deux garantissent désormais la prise en charge de Windows 10 et permettent d'accéder à l'assistant vocal Cortana sur un Mac.

Le lancement de Windows 10 et l'arrivée prochaine d'El Capitan poussent les spécialistes de la virtualisation à préparer leurs outils à ces environnements, comme en témoignent les annonces de Parallels et de VMWare, réalisées à quelques jours d'écart. Les deux éditeurs annoncent principalement la prise en charge officielle du dernier Windows sur Mac, mais profitent des éditions Parallels 11 et VMWare Fusion 8 pour introduire d'autres petites nouveautés.

Ces deux logiciels permettent pour mémoire de lancer une instance de Windows (ou d'un autre système d'exploitation) comme une application hébergée sur un ordinateur Mac équipé d'OS X, via une machine virtuelle. Contrairement à Bootcamp, qui sert à installer Windows « à côté » de Mac OS, la virtualisation permet d'utiliser simultanément les deux environnements.

Parallels Desktop 11

Disponible depuis quelques jours, la dernière version en date de Parallels Desktop ajoute donc Windows 10 à la liste des systèmes d'exploitation pris en charge (Windows 7 et 8, Linux, Chrome OS). Cortana, l'assistant vocal de Microsoft, est même accessible directement au niveau du finder d'OS X, pour peu qu'une machine virtuelle soit bien lancée en arrière-plan.

L'éditeur annonce par ailleurs une amélioration significative des performances : le temps nécessaire au lancement ou à l'extinction d'une instance Windows aurait par exemple été divisé par deux. Le logiciel se dote par ailleurs d'un mode « voyage », qui permettra de régler plus finement les ressources à allouer au système virtualisé lorsqu'un ordinateur portable est utilisé sur batterie de façon à économiser cette dernière.

Parallels 11 se décline toujours en trois éditions : la licence standard, à 79,99 euros, et deux versions pensées plus spécifiquement pour l'entreprise. On trouve en premier lieu la version Pro (99,99 euros par an), qui s'enrichit de la prise en charge d'environnements de développement populaires, de passerelles vers Visual Studio et d'une assistance téléphonique incluse. Enfin, l'édition Business, associée à un programme de licences en volume, profite des outils de gestion de parc.

0258000008147902-photo-parallels-desktop-11.jpg

La mise à niveau depuis l'édition précédente est quant à elle facturée 49,99 euros.

VMWare Fusion 8

VMware suit un chemin similaire avec la version 8 de son Fusion, qui lui aussi promet un bond en termes de performance. Dans son annonce, l'éditeur évoque par exemple la 3D, avec une amélioration de l'ordre de 65% pour les rendus dépendant d'Open GL, et de 15% sous DirectX 9. Fusion 8 inaugure par ailleurs la prise en charge de DirectX 10. Cortana se révèle elle aussi de la partie, avec un accès possible même lorsque Fusion fonctionne en arrière-plan.

Pour les environnements professionnels, VMWare souligne l'intégration native à son offre vCloud Air, qui permet de déployer une application vers le cloud public de l'éditeur d'un simple glisser déposer, ou de sauvegarder en ligne une machine virtuelle lancée en local. Fusion 8 se retrouve également intégré à vSphere, ce qui permettra d'administrer à distance des instances virtuelles. L'achat d'une licence Pro donne enfin droit à 600 dollars de crédit sur vCloud Air.

0258000008147900-photo-vmware-fusion-8.jpg

Fusion 8 est dès à présent disponible, avec une licence grand public à 81,95 euros. Fusion 8 Pro est quant à elle facturée 201,95 euros. Les clients d'une version 7 achetée après le 29 juillet 2015 sont éligibles à une mise à jour gratuite. Pour les autres, une offre d'upgrade à tarif préférentiel est prévue (50 euros environ pour Fusion 8).

Des différences ténues...

Lequel adopter ? Les adeptes de la virtualisation trouveront dans ces deux logiciels une proposition de valeur similaire, avec de légères variations au niveau des performances ainsi que des capacités d'interaction entre le système hôte et la machine virtuelle. Le particulier choisira donc vraisemblablement en fonction de ses habitudes (les mises à niveau aidant à franchir le pas).

Une offre d'essai gratuite existe pour les deux logiciels.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

PayPal lance son paiement en un clic en France
Divinity Original Sin 2 : le Kickstarter débute en fanfare
Les investisseurs reprennent goût aux start-up
Windows 10 : 75 millions d'appareils équipés
Infos US de la nuit : plan musclé de restructuration pour Angry Birds
SVOD : Netflix, locomotive du secteur en France, peut dire merci aux séries
Bêta CoD Black Ops 3 : des ratés sur Xbox One, une surprise sur PC
Galaxy Note 5 et S Pen : Samsung assume un défaut de conception
L'électrosensibilité est reconnue par la justice
Vers un mod photoréaliste pour Grand Theft Auto 5 PC
Haut de page