Les australiens redécouvrent le danger des toners

18 septembre 2018 à 15h10
0
Les techniciens en charge de la maintenance des photocopieurs laser le savent pourtant depuis des années, mais nos amis australiens viennent de redécouvrir le danger que représente les toners. Le toner c'est l'encre sèche utilisée par les imprimantes ou les photocopieurs laser, une encre en forme de poudre ultra-fine. Le problème mis au jour par une étude de chercheurs est que les imprimantes laser de bureau ont tendance à polluer leur environnement en expulsant des fines particules de toner dans l'air. Des particules tellement fines (100 à 1000 fois plus petites qu'un cheveu humain) qu'elles passent directement dans le système respiratoire. Tout technicien ayant déjà manipulé un toner sait que l'inhalation de la poudre irrite plus ou moins les voies nasales, une conséquence à court terme puisqu'à long terme les particules de toner peuvent causer des cancers ou des maladies cardiaques même si les effets à long terme sur la santé humaine nécessitent encore des études approfondies.

Les imprimantes laser concernées par l'étude sont de marque , Toshiba, Rioch et Canon. Les imprimantes HP seraient d'ailleurs les plus affectées par ce problème de pollution intérieure, une pollution qui ne subit aucun contrôle ou régulation de la part des autorités. HP précise toutefois étudier ce rapport et dit avoir conduit ses propres tests depuis deux années déjà alors que ses imprimantes répondent aux normes environnementales et de santé publique en vigueur, une déclaration un peu facile vu qu'il n'existe précisément aucune norme à ce sujet.

00426203-photo-imprimante-hewlett-packard-laserjet-4350dtnsl.jpg


L'étude a portée sur un total de 62 imprimantes laser utilisées dans un immeuble de bureau de six étages. Au terme de l'étude, les imprimantes sont classées en quatre catégories : les imprimantes non polluantes (23), les imprimantes faiblement polluantes (4), les imprimantes moyennement polluantes (2), les imprimantes hautement polluantes (13). Les tests ont ensuite été répété en laboratoire et d'après l'étude, les imprimantes laser seraient plus problématiques que les photocopieurs lasers. Durant les heures de bureau, la pollution de l'air est cinq fois supérieure à cause de l'utilisation d'imprimante laser, toujours selon l'étude. Si HP est pointé du doigt par les scientifiques australiens, Ricoh lui affiche de bons résultats 4 de ses 5 imprimantes testées n'émettant aucune pollution.

En définitive, et en attendant que des progrès soient réalisé en matière de contrôle de la pollution émises par les imprimantes laser, il convient donc de placer ces dispositifs à distance, préférablement dans une pièce séparée.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AMD premier sur le DisplayPort
Free porte sa TV sur le Net pour tous ses abonnés
Google demande la fin des logiciels mobiles indépendants qui exploitent Google Maps
Périphériques joueurs: Logitech annonce la souris G9
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
Missing Sync 4.0 : les Mac peuvent synchroniser un smartphone Windows Mobile 6
BlackBerry Curve 8310 : le troisième smartphone avec GPS intégré de RIM
AMD gagne quelques parts de marché sur les CPU
Sun rassure enfin Wall Street
Les éditeurs d'Eminem attaquent Apple
Haut de page