Yannick Bourdin, Motorola - "Il est important que l'on entre dans le GPS avec MotoNav"

0
Yannick Bourdin, le chef de produit de la division Automotive & Navigation de , revient sur l'entrée de la marque dans le secteur de la navigation GPS pour téléphones mobiles. De quoi anticiper sur la sortie prochaine dans l'Hexagone de « MotoNav », la première solution GPS complète proposée par le troisième acteur mondial de la téléphonie mobile.


« Présentation vidéo de Motonav T815 »


Yannick Bourdin, bonjour. Quelle est la nature de l'offre MotoNav pour téléphones mobiles ?

00FA000000559319-photo-yannick-bourdin.jpg
Motonav est une offre de navigation GPS que nous allons lancer en France le 1er septembre prochain et qui sera disponible en deux versions. La première nommée « Motonav T815 », et dont le développement est déjà terminé, sera adressée aux possesseurs de Smartphones sous Windows Mobile ou Symbian S60 tandis que la seconde, « Motonav T805 », sera compatible avec une grande partie des téléphones d'entrée de gamme qui sont dotés d'une machine virtuelle Java.

A la base, cette offre sera d'ailleurs disponible pour nos produits, des Motorola Q9 aux mobiles Motorola v3, car il fallait que nos solutions adressent notre portefeuille de produits. Cependant, nous l'avons déjà testé avec succès avec d'autres terminaux comme des smartphones de HTC ou de i-mate. Il est à noter enfin que notre solution ne fonctionne pour le moment que sur des terminaux à écran non tactile.

Pour utiliser ces solutions, nous avons conçu un récepteur GPS Bluetooth qui utilise une puce SiRFStar III et qui possède une autonomie de 14 heures en utilisation continue. Ce récepteur va s'éteindre automatiquement au bout d'un certain temps si le Bluetooth est inactif et il préviendra son utilisateur qu'il va bientôt être déchargé environ 1 heure avant que sa batterie soit vidée. Cependant, étant donné que nous livrons nos solutions avec un cordon allume-cigare, on peut penser qu'on pourra utiliser « MotoNav » pendant bien plus de temps...

Cette solution devait déjà être disponible en juin. Comment expliquez-vous le retard pris dans sa commercialisation ?

Nous faisons actuellement nos premiers pas dans les offres de navigation GPS même si nous avons tout de même commercialisé il y a quelques temps déjà des mobiles A-GPS comme le Motorola A1000. Nous avions cependant une très faible expérience dans le monde de la navigation et nous nous étions appuyé sur différents partenariats avec des acteurs tiers pour créer nos solutions intégrées. On a travaillé entre autre avec ALK CoPilot ou .

Cette fois, nous avons décidé d'être partie prenante de l'expérience de navigation avec un logiciel de navigation GPS en provenance de Destinator pour la version smartphone et de Jentro pour la version Java. On ouvre donc une voix dans la navigation sur téléphone, secteur qui reste mineur mais qui je crois va croitre très rapidement ces prochaines années.

Quelles sont les différences entre vos deux offres MotoNav et à quels prix seront-elles commercialisées ?

L'offre « MotoNav T815 » pour smartphones permettra de bénéficier d'un récepteur GPS, de deux systèmes de fixation (un pour le tableau de bord / 1 pour un mode piéton), d'un support de téléphone universel (ventouse) et d'un câble allume-cigare. L'offre permettra également de disposer d'une carte mémoire de 2 Go avec les cartes numériques de l'Europe de l'Ouest en plus de l'application de navigation. Le prix de « MotoNav T815 » sera de 219 euros.

Nous allons lancer de plus dans un second temps une offre d'information trafic (avant noël). Nous cherchons aujourd'hui encore un partenaire qui nous permettra de bénéficier d'un accord européen sur l'info trafic pour nos solutions GPS. Le prix de ce service est donc encore en cours de négociation.


« Présentation vidéo de Motonav T805 »


L'offre « MotoNav T805 » est une solution Java off-board qui permet de télécharger par les airs les cartes numériques de toute la France. Il y a très peu d'offres off-board pour les téléphones Java qui ne sont pas des smartphones et pourtant cela représente plus de la moitié des téléphones mobiles du marché ! Avec cette offre, nous parlons cependant d'une expérience de navigation différente. On va priviléger l'affichage « Turn By Turn » (flèche) plutôt que de la navigation en 3D.

On a fait deux variantes de cette application Java : une pour les mobiles les puissants avec la cartographie complète affichée avec gestion du mode piéton et une autre pour les téléphones mobiles moins puissants qui ne possèdera pas de navigation en mode carte. De plus, toutes ces solutions permettront de bénéficer du A-GPS, des radars ou des POI, le tout étant agrégé sur un serveur distant.

Côté tarif, il en coûtera 179 euros avec la première année du service gratuit, tous les autres accessoires étant similaires à l'offre « MotoNav T815 ». Pour les plus nomades qui désirent acquérir des options de navigation en dehors de la France, il en coûtera 10 euros pour 10 voyages à l'étranger ou 45 euros pour un pays accessible en plus pendant un an. De même, pour ajouter un pays pendant un mois, il en coûtera 5 euros.

Nous sommes enfin en phase de finalisation de la sortie d'une version « light » de cette offre qui ne sera composée que d'un récepteur GPS, d'un clip ceinture et d'un mois d'accès gratuit au service. De quoi l'essayer avant de souscrire ensuite à un abonnement sur une plus longue période.

Le développement d'une solution GPS off-board ne va-t-il pas vous freiner dans sa commercialisation auprès d'opérateurs mobiles qui poussent leurs propres solutions (A)GPS ?

Orange et SFR se concentrent aujourd'hui sur les solutions GPS off-board pour smartphones. On ne parle donc ici que de moins de 5% du marché même si cela représente une cible importante et qualifiée. Toutefois, cette cible est la plus facile à aller démarcher.

C'est aussi par là que nous voyons débarquer les premiers téléphones mobiles avec GPS intégré. Il y a donc tout le reste du marché pour lequel il y a encore peu d'offres disponibles et où nous pouvons avoir un rôle à jouer.

Envisagez-vous de commercialiser l'offre MotoNav en pack avec un smartphone ou un téléphone mobile Motorola ?

Cela fait partie de nos idées. C'est un travail que nous devons cependant réaliser en partenariat avec d'autres acteurs de l'industrie et du monde de la distribution. Certains nous ont déjà refusé notre offre mais d'autres pensent que cela peut enrichir leur offre de téléphonie.

Nous sommes donc prêts à commercialiser des solutions GPS en pack avec un mobile. Cela va dépendre des gens qui adressent le marché.

Quand les premiers mobiles avec GPS intégré seront disponibles en marque Motorola ? L'offre Motonav sera-t-elle toujours compatible avec ces terminaux ?

C'est dans les tuyaux. L'offre sera compatible avec ces terminaux. Nous avons la volonté de positionner MotoNav comme une marque générique et elle été pensée dans le but d'être poursuivie quand on aura dans notre gamme des téléphones compatibles GPS.

Quels sont les objectifs de vente de la solution MotoNav ?

Nous n'avons pas de chiffres à communiquer sur ce sujet mais MotoNav est une opération commerciale sur le long terme qui fonctionne à la fois pour la navigation GPS et de manière plus générale sur tous les prochains services géolocalisés.

Si le mobile n'est pas l'appareil idéal pour la navigation, il reste cependant le point d'entrée de tous les services géolocalisés qui permettent par exemple d'accéder à des guides touristiques, de se connecter à sa tribu ou de télécharger du contenu en ligne. L'enjeu de MotoNav est donc bien au dela que de la simple navigation.

Comment voyez-vous évoluer le marché de la navigation mobile ?

Je ne pense pas que cela soit très diffférent de ce qui va se passer dans le monde des PND. Il y a aujourd'hui beaucoup d'acteurs dans ce marché et il y en aura sans doute moins dans les années à venir. Cela créé une émulation concurrentielle saine et positive. Le rôle des différents acteurs de la téléphonie mobile est donc d'attirer l'attention du grand public sur les mobiles qui peuvent devenir un navigateur GPS.

Le marché commence à décoller et reste très dynamique. Notre challenge est de prendre le train en route, d'être dans le bon wagon et bien positionné dans celui-ci. Même sans téléphone GPS, il est important que l'on mette le pied dans les solutions de navigation.

Des trois catégories de navigation les plus répandues (embarqué, PND et téléphone), l'expérience d'une solution embarquée sera difficilement égalable. Le marché des PND devrait continuer encore quelque temps de croitre, ayant déjà dépassé en terme de priorité d'autres solutions pour la voiture comme le kit main libre par exemple. Ce qui est donc à peu près sûr est que les systèmes qui font de la géolocalisation seront multiconnectés. Et les téléphones mobiles seront bien placés dans ce domaine.

Yannick Bourdin, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Wrath Of The Lich King  : 2nd addon pour  WoW  ?
News Corp. prend le contrôle de Dow Jones (WSJ)
Créez vos propres stéréogrammes avec Clubic.com
Une démo jouable pour  Helldorado
Le HD Photo de Microsoft considéré pour standardisation
La saison 2 de  Sam & Max  en images et en vidéo
30 Millions d'internautes en France, et moi et moi
  Deus Vult  : une extension pour Crusader Kings
BSkyB s'offre Amstrad
Arcep : Free candidat unique à la licence 3G
Haut de page