Free officiellement candidat à la 4ème licence 3G

0
00C8000000529640-photo-t-l-phonez-gratuitement-free.jpg
La société reproduira-t-elle avec les mobiles ce qu'elle a réalisé dans le monde de l'Internet fixe ? Après avoir poussé son concurrent de l'époque - - à rester compétitif, Iliad - la maison mère de Free - pourrait effectivement venir cette fois gêner Orange ou SFR dans le marché de la téléphonie mobile.

Orange, Bouygues Telecom et SFR sont aujourd'hui les trois seuls opérateurs mobiles à avoir acquis une licence 3G en 2000 - 2001 auprès du gouvernement français pour un montant de 619 millions d'euros. Alors que l'ARCEP laisse jusqu'au 31 juillet (à 12 heures) à quiconque souhaite acquérir la déjà fameuse quatrième licence de troisième génération (3G) le soin de déposer un dossier, Iliad a fait savoir en fin d'après midi que la société a déposé un dossier complet de candidature pour l'obtenir.

« Iliad considère que cette licence permettrait d'accélérer l'entrée du groupe sur le marché des télécommunications mobiles en France », précise la société dans un communiqué de presse. De même, « les marges très élevées des opérateurs mobiles historiques, la baisse continue des charges de terminaison d'appels sur réseaux mobiles ou la portabilité des numéros » permettent à Free de se lancer dans ce nouveau marché... non sans conditions.

D'abords financières, ces conditions font qu'Iliad a besoin d'une baisse du prix de la licence 3G ou d'un échelonnement de paiement dans le temps pour que la licence puisse devenir réellement rentable. Ensuite techniques, les conditions imposées par Iliad concernent la bande de fréquence utilisée (900 MHz en plus des fréquences 2.15 GHz existante) et les accords d'itinérance qui permettent d'emprunter une partie d'un réseau existant en marque blanche.

En attendant de connaitre la liste complète des sociétés qui ont déposé un dossier pour obtenir cette quatrième licence 3G, Iliad est pour le moment le seul groupe a avoir annoncé s'en être porté acquéreur. Numéricâble avait également annoncé en début d'année être intéressé par cette licence mais sa récente entrée dans le monde des MVNO en partenariat avec Bouygues Telecom fera sans doute renoncer la société à cette idée.

Reste à savoir si le prix des 619 millions d'euros pour la licence 3G en plus du montant pour le mettre en oeuvre sera légitime pour Iliad qui possède déjà une licence nationale pour « l'après 3G » grace à ses réseaux Wimax.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top