TomTom / Tele Atlas : les avis des acteurs de l'industrie du GPS

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000000554982-photo-tomtom-go-720.jpg
Une OPA du cartographe par ! La nouvelle à fait l'effet d'une bombe. Une semaine après cette annonce, les différents analystes et acteurs du monde des GPS ont donné leur opinion sur cette prochaine fusion/acquistion. Faisons donc un état des lieux de ces différents avis qui pourraient bien peser dans les prochains mois sur les activités du concurrent direct de Tele Atlas, à savoir .

Harold Goddijn, le CEO de TomTom, commence par préciser qu'avant même avoir lancé « Mapshare », son offre de modification cartographique communautaire, 16 000 utilisateurs par mois de solutions TomTom appelaient déjà le néerlandais pour lui faire des rapports d'erreurs de cartes numériques.

Pour Kiyoshi Hamai, le directeur marketing et des ventes de Mio, il apparait que la société ne prévoit pas de passer prochainement aux cartes de Navteq. « Nous avons été assuré que rien ne changera », ajoute-t-il au sujet de l'OPA de Tele Atlas par TomTom. Kiyoshi Hamai ajoute également que l'industrie entre dans une phase clé (l'été) de la vente de GPS et que ce n'est pas donc le moment idéal pour changer de fournisseur cartographique.

A l'inverse, deux clients de Tele Atlas qui commercialisent des GPS autonomes auraient été contactés quelques jours seulement après l'annonce de TomTom, pour migrer vers des cartes de Navteq. Un représentant de Navteq a précisé à ce sujet que « nous pensons que cette annonce va renforcer notre offre et notre importance dans la localisation de contenu et la création de cartes numériques ».

Pour Frits de Vries, analyste auprès de Rabo Securities, Tele Atlas est devenu ces derniers mois plus profitable comme son CA augmente grâce à ses coût fixes, ce qui permettrait d'équilibrer le déclin probable à long terme des bénéfices de TomTom. L'OPA de Tele Atlas par TomTom va également avoir un impact sur la guerre des prix entre Tele Atlas et Navteq comme le confirme Eric De Graaf, analyste pour Petercam. Celui-ci prévoit en effet que comme TomTom ne pourra plus basculer chez Navteq, la guerre des prix de l'achat de bases de données cartographiques sera moins importante ces prochains mois.

Pour Mike Ippoliti, analyste chez ABI Research, il en ressort cette fois que la plus grande valeur ajoutée de Navteq va désormais être... son indépendance face à TomTom. De plus, passer d'un fournisseur cartographique à un autre pourra être effectué rapidement du fait que les vendeurs compilent les bases de données de la même façon. Celui-ci s'est récemment de nouveau exprimé pour annoncer que cette OPA permettre à TomTom de réduire sensiblement ses coûts. L'achat des cartes est effectivement l'élément le plus onéreux d'un système de navigation, et quand le constructeur de PND peut économiser des millions de dollars en frais de licence, cela va permettre d'améliorer sensiblement ses parts de marché.

A noter enfin que selon Mike Ippoliti, il se pourrait que les autorités en vigueur interdisent la fusion TomTom / Tele Atlas, pour éviter des situations de monopole du secteur. De même, les dernières rumeurs du secteur relataient l'envie pour les actionnaires de Tele Atlas d'être rachetés via un échange d'action - et donc avec un pari sur le long terme - et non pas par une simple revente en cash.

En terme financier, Marcel Achterberg, analyste chez ING, précise que TomTom est dans un marché mature avec une intégration verticale auprès de quelques fourniseurs de contenu lui permettant de créer de nouvelles opportunités et d'augmenter la barrière à l'entrée pour être concurrencé. En outre, TomTom à vu le cours de son action doubler ces deux dernières années alors que Tele Atlas a annoncé chaque année des résultats en déclin... et ce depuis près de 10 ans.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  They  : un FPS dévoilé lors de la GC de Leipzig
Vers une démo de  Stranglehold
Le Géoportail passe à la 3D avec TerraExplorer
Free officiellement candidat à la 4ème licence 3G
Carto : Le Géoportail passe en 3D avec TerraExplorer
Un premier Walkman DV et HD chez Sony
Havas amorce son redressement sans inquiéter Publicis
Bill Gates ne craint pas l'arrivée d'un Google Phone
Recherche : le projet Wikia se précise
Samsung SGH-i600 : la mise à jour WM6 gratuite sera disponible le 1er septembre en France
Haut de page