3G : L'Arcep met en demeure Bouygues Telecom

0
00433235-photo-logo-rh.jpg
Le régulateur (Arcep) a confirmé jeudi avoir mis en demeure Bouygues Telecom de se conformer à ses obligations en matière de couverture 3G. Comme l'a souligné le quotidien Les Echos en début de semaine, le réseau 3G de l'opérateur ne couvrait pas 20% de la population française fin avril, au lancement de l'offre, contrairement « aux prescriptions définies par l'arrêté du 3 décembre 2002 ».

L'Arcep note dans sa décision datée du 10 juillet 2007 : « Les opérateurs mobiles 3G (Orange, SFR et Bouygues Telecom) sont soumis à des obligations de déploiement et d'ouverture commerciale [...] Bouygues Telecom devait être en mesure d'ouvrir commercialement son réseau deux ans après la publication de l'arrêté [...] Les zones couvertes à cette date par le service en mode paquets à un débit bidirectionnel de 144 kbits/s (devaient correspondre) au moins à 20% de la population ». 5 ans après la publication de l'arrêté la couverture devrait atteindre 60% de la population, 8 ans après la publication 75%. Orange et SFR, qui ont lancé leurs offres 3G fin 2004 couvrent respectivement, aujourd'hui, plus de 65% de la population française.

En matière d'UMTS Bouygues Telecom a tergiversé, a privilégié la 3G+ (HSDPA) à la 3G. Au 30 avril, l'opérateur s'est lancé avec une première offre 3G sur PC réservée aux clients 'entreprise', retardant le lancement grand public de nouveaux services. Dans un communiqué de presse daté du 11 juillet 2007, l'opérateur a indiqué : « le rachat de l'activité 3G de Nortel par Alcatel-Lucent a conduit Bouygues Telecom à différer le déploiement des zones confiées à l'origine à Nortel [...] Par ailleurs, Bouygues Telecom a choisi d'investir dans son réseau 3G avec une densité de sites élevée, ce qui impacte la rapidité du déploiement à investissement égal ».

Avant d'ajouter : « se conformer aux obligations découlant d'un arrêté d'autorisation pour le 30 novembre 2007, c'est-à-dire de rendre disponible commercialement les services 3G, dont les services de voix et de données, sur une zone correspondant à 20% de la population » conformément à la demande de l'Arcep. Interrogé par NetEco.com, l'opérateur n'a pas souhaité faire d'autres commentaires.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Adobe : mise à jour sécurité pour le lecteur Flash
Sony annonce un starter pack PlayStation 3
Nokia démontre en vidéo les capacités techniques de ses prochains jeux sur mobiles
Insolite : les 10 mobiles les plus chers du marché
Noos fusionne avec la marque Numericable
TV Perso : Canal + s'en prend à Free
E3 : un niveau inédit de  Crysis  en vidéo exclu
TV perso : Free n'entend pas céder devant le groupe Canal+
E3 :  The Club  , hic en fin de journée
E3 : Trois images de  Bee Movie - Drôle D'Abeille
Haut de page