Résultats financiers : Nokia et Sony Ericsson qui rient, Palm et Motorola qui pleurent

0
00490093-photo-a-la-une-dollar-mobinaute.jpg
Qu'il est difficile de se faire un nom dans le monde de la téléphonie mobile. Et il est encore bien plus difficile de le garder. C'est ce que constatent notamment Palm, et qui voient leurs parts de marché diminuer, tout comme leur chiffre d'affaire.

La période est en effet propice à la publication des derniers résultats trimestriels des sociétés qui participent à l'univers de la téléphonie mobile et le moins que l'on puisse dire est que mis à part Nokia, Sony Ericsson et depuis plus récemment (avec son iPhone), les autres acteurs de la téléphonie mobile sont plutôt mal à l'aise.

Premier exemple, Palm, qui a vu chuter de 43% ses profits au quatrième trimestre et ce malgré la vente de pourtant 750 000 Smartphones « Tréo ». Et les marchés ne font pas de cadeaux. Malgré un chiffre d'affaire quasi identique au trimestre dernier, le bénéfice par action dilué de Palm est passé à 15 centimes au quatrième trimestre 2007 contre 26 centimes un an auparavant. La situation est légèrement différente pour RIM qui continue de stagner mais qui augmentera rapidement ses parts de marché dans les mois à venir. Avec plus de 10% du cours de l'action gagné en quelques jours, l'ouverture du marché chinois aux mobiles « Blackberry » du canadien a ravi les milieux financiers.

Chez Sony Ericsson, la société a annoncé avoir augmenté de 54% ses bénéfices net ce trimestre pour atteindre 220 millions d'euros contre 143 millions pendant la même période l'année passée. Avec 24,9 millions de terminaux expédiés, le quatrième constructeur mondial de téléphones mobiles continuent de gagner de précieuses parts de marché, sans toutefois pouvoir encore inquiéter son concurrent direct, Samsung.

Chez Motorola, on est plutôt dans le camp des déçus, ses principaux investisseurs s'attendant à des ventes moins importantes et des pertes record pour ce trimestre. Avec 35 à 36 millions de terminaux expédiés pendant cette période, contre 45,4 millions le trimestre dernier, les parts de marché de Motorola devraient donc s'effondrer, en faveur de Nokia, qui commercialise désormais plus d'un tiers des téléphones mobiles du monde.

Reste à savoir si de second acteur de la téléphonie mobile, Motorola ne laissera pas sa place à Samsung - actuel numéro 3 - qui pour sa part continue d'améliorer progressivement sa présence dans de nouveaux marchés avec une gamme de produits sans cesse renouvelée.
Modifié le 20/09/2018 à 15h52
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vidéo : présentation du réseau fibre d'Orange
Les Echos lancent un appel à la blogosphère
Vidéo : présentation des choix Orange en matière de fibre optique
E3 :  Agatha Christie : Evil Under The Sun  imagé
Les 10 téléphones mobiles les plus chers du marché
Windows Live OneCare passe en version 2.0 Beta
Pascal THOMAS, Orange :
Europe : le camp HD DVD affirme détenir l'avantage
Business Everywhere : Orange lance à son tour une clé USB 3G/3G+ en plus de cartes PC
Web 2.0 : Orange lance BubbleTop
Haut de page