Le WiFi gratuit parisien agace France Telecom

Ariane Beky
12 juillet 2007 à 11h49
0
00547314-photo.jpg
a confirmé mercredi avoir déposé un recours auprès du tribunal administratif mettant en cause l'intervention de la mairie de Paris sur le marché des télécommunications, et plus particulièrement du WiFi. L'opérateur historique comme la municipalité s'appuient sur l'article L1425-1 du code général des collectivités territoriales pour se justifier. Imbroglio ?

Les collectivités peuvent, depuis 2004, intervenir dans le domaine des communications électroniques « pour pallier un éventuel déficit d'offres privées sur les territoires ». Elles peuvent gérer elles-mêmes un réseau public à condition de permettre à tous les opérateurs de l'utiliser ou « à l'issue d'un appel d'offres infructueux ».

A Paris, le marché WiFi a été attribué sur appel d'offres à SFR, second opérateur mobile français derrière Orange (France Telecom), en duo avec l'équipementier franco-américain Alcatel-Lucent. Le réseau d'accès sans fil à l'Internet haut débit déployé, financé à hauteur de 2,5 M€ par la mairie de Paris et la région Ile de France, compte 400 Hotspots répartis sur les jardins, bibliothèques et musées municipaux. Baptisé « Paris WiFi », le service ne sera pas opérationnel avant le 14 juillet 2007. Enfin, pour ne pas malmener les opérateurs proposant un accès WiFi payant à Paris (Orange compte plus de 2.250 hotspots dans la capitale), le service sera disponible « pendant les heures d'ouverture des services municipaux ».

Entre du WiFi « d'affaires » à prix d'or et du WiFi municipal gratuit, Paris fait le grand écart. La solution ne réside-t-elle pas dans des forfaits d'accès illimités à l'Internet sans fil proposés à des tarifs abordables, comme dans l'ADSL ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top