Nicolas Petit - Microsoft - "Windows Mobile 6 n'est plus réservé aux seuls technophiles"

27 juin 2007 à 16h15
0
00C8000000425322-photo-imageneteco.jpg
Nicolas Petit
Nicolas Petit, le directeur de la division mobilité de Microsoft France, revient sur la sortie du nouveau système d'exploitation mobile de la marque (Windows Mobile 6), sur les parts de marché de la société dans le secteur des Smartphones et sur l'arrivée d'une nouvelle concurrence avec l'iPhone d'Apple.

Nicolas Petit bonjour, quel bilan tirez-vous de la sortie de Windows Mobile 6, quelques mois après le lancement des premiers terminaux équipés de ce système ?
La disponibilité du système Windows Mobile 6 a été annoncée cette année au 3GSM World Congress de Barcelone. Etant donné qu'il était nécessaire d'attendre quelques mois pour son intégration complète avant sa disponibilité sur le marché, les premiers terminaux sous Windows Mobile 6 n'ont donc été disponibles qu'assez tard dans le commerce.

Aujourd'hui, l'ensemble des constructeurs a intégré WM6 dans leur « roadmap ». Par les bénéfices que cela apporte ou par des partenariats signés avec de nouveaux constructeurs comme Toshiba, Samsung ou LG, le marché va se développer très rapidement.

La gamme complète des produits Windows Mobile 6 commence donc à se constituer. Je peux citer par exemple les PDA durcis pour Fujitsu Siemens ou encore les derniers S710 et Touch de HTC. A la rentrée, 90% des terminaux sortiront sous Windows Mobile 6. D'ailleurs, quand on regarde toujours ces mêmes « roadmap », il est possible de s'attendre à voir au moins une vingtaine de nouveaux terminaux sous Windows Mobile 6 entre septembre et noël.

De nombreux constructeurs ont proposé une mise à jour gratuite vers Windows Mobile 6 pour leurs anciens terminaux. Celle-ci a-t-elle fournie gratuitement par Microsoft ?
La mise à jour du système Windows Mobile 6 est du fait du constructeur. HTC a par exemple choisi de mettre à jour ses terminaux les plus récents. D'autres constructeurs vont également annoncer prochainement de nouvelles mises à jour permettant de passer à ce système. Nous ne communiquons pas sur les condititions de l'obtention de telles offres mais étant donné que nous sommes dans une phase de transition, les conditions de négociation sont plutôt favorables aux constructeurs.

Quelle est aujourd'hui la part de marché de Microsoft dans le secteur des systèmes d'exploitation mobiles ?
La part de marché de Windows Mobile se porte plutôt bien. On croit entre 2 et 3 fois plus vite que les autres systèmes d'exploitation. Selon les derniers chiffres de Canalys pour la fin d'année dernière, Windows Mobile détenait 32% du marché des OS mobiles, contre 53% pour Symbian, 5% pour Palm ou 5% pour les « autres » systèmes. Nous sommes de plus le seul système à avoir une progression constante de nos parts de marché.

Comment voyez-vous l'évolution à moyen terme du marché des systèmes d'exploitation mobiles ?
Nous croyons fortement au développement des OS ouverts dans la téléphonie mobile. Depuis 1997, nous travaillons d'ailleurs sur ce sujet. Les opérateurs sont aussi dans cette logique là pour étendre leur part d'OS ouverts. Ils ont besoin de développer des services plus rapidement et facilement. Les OS dits « propriétaires » ne permettent pas de déployer leurs nouveaux services (MSN, ,Google).

Leader sur le marché des OS pour PC, Microsoft n'en reste pas moins qu'un outsider sur le marché des mobiles...
Ce n'est pas notre objectif de reporter le succès du PC vers le mobile. c'est un marché extrêmement capitalistique. Le chiffre d'affaire des opérateurs mobiles compte quasiment autant que le chiffre d'affaire de Microsoft. Nous avons aujourd'hui un écosystème extrêment large avec 135 opérateurs et 50 constructeurs de terminaux Windows Mobile.

Comment-voyez vous l'arrivée de l'iPhone dans ce même marché ?
Nous regardons de près ce que propose l'iPhone. Apple a montré sa capacité de standardisation sur le marché des Baladeurs MP3 avec un modèle assez différent du nôtre. Ils ont un modèle « intégré » avec parfois des limites. Ils ont par exemple avec les opérateurs mobiles des exclusivités douteuses et nous savons pour notre part ce qu'il est possible d'obtenir ou non pour garder une stratégie gagnant-gagnant.

Nous regardons donc l'iPhone avec une grande attention. Ils ont un produit de qualité et c'est plutôt une très bonne nouvelle pour le marché. Cela montre en effet que le marché de la téléphonie mobile s'ouvre vers le marché du smartphone grand public.

Quel est aujourd'hui le profil type d'un possesseur de terminal Windows Mobile ?
Notre cible n'est plus aujourd'hui constituée uniquement de technophiles. Nous voyons une évolution nette vers le smartphone grand public. Nous élargissons de plus nos types de terminaux, notamment avec les derniers smartphones de Samsung ou avec le HTC S710, le premier smartphone qui a réellement été plébiscité par le grand public.

Nous nous aperçevons enfin qu'il y a une assez grande hétérogéneité dans nos produits vu que nous sommes capables de balayer des segments de clientèles très différents. Nous considérons d'ailleurs que nous avons environ 1/3 de professionnels, 1/3 de « early adopters » et passionnés de technologie et enfin un dernier tiers « d'ultra communicants » qui exploitent nos produits. C'est ce dernier segment de marché - composé majoritairement de 15 - 25 ans - qui se développe le plus rapidement.

Nicolas Petit, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un service en ligne pour la numérisation des ouvrages
Inspiron 1520, 1521, 1720, 1721 8 couleurs chez Dell
Miniaturisation : 2 nouvelles cartes mères Mini-ITX
Très haut débit : L'UE veut sanctionner l'Allemagne
WiiWare : jeux indépendants pour Nintendo Wii
Autres fonctionnalités de Mac OS X Leopard
MobiGenie, DJ Mixer, Mobile Web Server : Nokia lance 3 nouveaux logiciels gratuits
Zanox, SmartAdServer : Axel Springer incontournable dans les outils publicitaires
De nouvelles infos sur les prochains Microsoft Zune
Mises à jour: Kaspersky, Vista Transformation, AnyDVD
Haut de page