Brevets : La Linux Foundation répond à Microsoft

01 juin 2018 à 15h36
0
00507807-photo.jpg
La Linux Foundation se déclare prête à soutenir les développeurs de solutions basées sur le système libre au code source ouvert menacés d'une action en justice pour violation de brevets, Microsoft en ligne de mire. Mi-mai, l'éditeur américain a affirmé que les logiciels libres et open source bafouent 235 brevets détenus par ses soins. Dans une tribune publiée le 25 mai 2007 par Business Week, Jim Zemlin, directeur de la Linux Foundation, a déclaré ne pas être dupe des motivations du numéro un mondial du logiciel propriétaire.

« Cette affaire ne concerne pas vraiment les brevets, mais un acteur du logiciel qui cherche à protéger sa position privilégiée », a souligné Zemlin. « Une guerre autour des brevets n'offre qu'une seule certitude : Le consommateur est perdant. Les consommateurs veulent du choix et de l'innovation. C'est la raison de l'engouement pour l'open source », a poursuivi le dirigeant de la Linux Foundation. Avant d'ajouter : « Microsoft devrait adopter l'open source pour renforcer la concurrence sur le marché. La concurrence est profitable à tous, y compris Microsoft ».

Organisation à but non lucratif née en janvier 2007 de la fusion de l'Open Source Development Labs et du Free Standards Group, la Linux Foundation regroupe une centaine d'entreprises (Fujitsu, HP, Hitachi, , Intel, NEC, , Oracle, etc.) ayant pour objectif de renforcer et de promouvoir un écosystème Linux. « Avec le soutien de ses membres, la Fondation Linux a créé un fond destiné à défendre les développeurs et les utilisateurs de logiciels open source », a indiqué Zemlin. « Nous ne prévoyons pas de le faire mais, si nécessaire, nous emploierons ces fonds pour défendre Linux », a averti le directeur de la fondation.

Comme Novell et l'Electronic Frontier Foundation, Zemlin estime que le système actuel de brevets logiciels doit être réformé afin que les sommes investies servent effectivement la recherche et le développement, plutôt que les actions en justice. « Nous demandons à Microsoft d'arrêter de s'engager dans des campagnes basées sur 'la peur, l'incertitude et le doute' (FUD) qui entament la confiance dans le système américain de propriété intellectuelle. Au lieu de cela, travaillons ensemble pour rendre le système de brevets plus raisonnable et efficace pour tous les acteurs de l'industrie du logiciel », a conclu Jim Zemlin.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung U3 : baladeur Flash / clé USB rétractable
Windows Live Messenger utilisable avec tous les mobiles WAP
Vivendi prépare un Vizzavi 2.0
Nokia lève le voile sur le 8600, un nouveau mobile
Sony Ericsson : les smartphones P3i et W999i confirmés ?
Le lecteur vidéo TCPMP devient compatible avec les vidéos Flash de YouTube
Dossier : transformez votre PDA en télécommande
Yahoo s'intéresse au réseau social Bebo.com
Partagez vos documents avec Weezo et Clubic.com !
Une GeForce 8800 Ultra watercoolée chez Leadtek
Haut de page