Lausanne, la francophone, rejoint Google Book Search

18 mai 2007 à 12h44
0
00449834-photo.jpg
Après le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Allemagne, la Suisse est le quatrième pays européen, le premier francophone, à rejoindre le projet de bibliothèque numérique lancé fin 2004 par Google. Dans le cadre de l'accord signé entre le groupe Internet américain et la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne (BCU), plus de 100.000 ouvrages anciens, libres de droit, vont être numérisés afin qu'ils puissent être accessibles via Google Recherche de Livres (Book Search). Des ouvrages des 17e, 18e et 19e siècles sont concernés, romans (Hugo, Balzac, Stendhal, Tissot, Montolieu, Charrière, etc.) essais et sciences humaines (Germaine de Staël, Benjamin Constant, Jean de Sismondi...)

Ces ouvrages sélectionnés par la BCU seront numérisés en Angleterre par les soins et aux frais de Google pour un coût estimé à 7 millions d'euros. « Les livres seront accessibles gratuitement (et) nous avons par contrat le droit de mettre nos livres numérisés sur notre site Internet, lequel sera gratuit et entrera en fonction au plus tard en septembre 2008 » a indiqué Hubert Villard, directeur de la BCU, à l'agence de presse suisse ATS.

Une douzaine d'établissements sont, à ce jour, partenaires du projet de Google (Library Project) dont : Harvard, Stanford, Oxford (UK), Princeton, la New York Public Library (NYPL), Complutense Madrid, la Bibliothèque de Barcelone et la Bibliothèque d'Etat de Bavière. Empêtrée dans Quaero, la France a, jusqu'ici, boudé le projet.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les 10 jeunes pousses françaises à suivre
Quelques captures de plus pour  Loki
Asus FrontLinker en test sur Clubic
Protection AACS : une nouvelle clé déjà contournée
YouTube défie le Pentagone
Playstation 3 : des ventes inférieures aux attentes
1,4 milliards d'euros pour le capital risque européen
Quoi de neuf en jeux vidéo ce vendredi ?
Microsoft affiche son soutien au format OpenDocument
Paypal s'installe dans le paradis fiscal luxembourgeois
Haut de page