Live USA : startup d'aujourd'hui, géant de demain ?

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000000471246-photo-carte-silicon-valley-logos-clubic.jpg
Voici, comme chaque semaine un nouveau mini-reportage en direct des Etats-Unis, réalisé grâce à notre nouveau correspondant permanent sur place : Erwan. Présent au centre de la « fameuse » Silicon Valley, Erwan nous propose de découvrir les coulisses de ce lieu incontournable pour les fanas d'informatique et de nouvelles technologies !

Ayant vu grandir des géants tels que , !, ou Google, la Vallée est définitivement un des lieux où naissent des géants de l'informatiques, capables de passer du statut l'entreprise de 20 employés à la multinationale en quelques années.

La voyance étant un art difficile je ne tenterai pas de prédire quelles start-ups vont devenir le nouveau Google, mais je vais faire un tour des firmes qui ont le vent en poupe. Celle qui vont faire couler de l'encre et font parler d'elles aux conférences ou séminaires de la Silicon Valley.

Digg.com, site d'information collaboratif

Fondé en novembre 2004

000000FA00498940-photo-digg-com.jpg

  • Service : un site web où ce sont les visiteurs qui proposent des liens vers des pages qui leur semblent intéressantes. Chacun peut voter pour (“digg”) ou contre (“bury”) une page, et les pages recevant le plus de votes paraissent en première page. Depuis le succès de digg.com, de nombreux sites similaires ont vu le jour, dont plusieurs en langue française.

  • Atouts : les systèmes sont démocratiques, ce ne sont pas les employés de digg qui décident du contenu, mais les lecteurs. Cela permet d'une part d'avoir du contenu sans avoir à le créer, et d'autre part d'assurer que le contenu est populaire - puisque c'est justement la popularité qui permet au contenu d'accéder à la première page.

  • Faiblesses : les faiblesses du système sont nombreuses. D'une part, la triche est assez facile ; certaines personnes vont même jusqu'à organiser la promotion d'un site en payant des utilisateurs pour voter pour une page. D'autre part, beaucoup d'utilisateurs votent pour une page à la seule lecture du titre, sans la lire la page. Cela limite la qualité des articles qui paraissent.

  • Potentiel : digg.com n'est pas un site récent, et bien que le site connaisse déjà un certain succès, on voit les limites d'un site basé uniquement sur des liens vers d'autres sites et sur les utilisateurs pour sélectionner les liens. Digg est là pour longtemps, mais ne va probablement pas prendre plus d'importance qu'il n'en a aujourd'hui.

Facebook, le réseau social qui monte, qui monte...

Fondé en février 2004
000000FA00498942-photo-facebook-com.jpg

  • Le service : un réseau social généraliste qui s'est appuyé avant tout sur les universités pour se créer une base d'utilisateurs. Bien que le leader du marché soit MySpace.com (filiale de News Corp.), avec 50 millions d'utilisateurs Facebook est un second solide en forte croissance.

  • Atouts : alors que les réseaux sociaux sont souvent des lieux un peu désordonnés où les utilisateurs étalent leur vie privée, Facebook s'est monté sur la protection de la vie privée et sur la protection contre les spam. Pendant longtemps une adresse email d'université ou d'entreprise était nécessaire, protégeant le réseau des inscriptions de spammeurs ou les utilisateurs à identités multiples.

  • Faiblesses : alors que sur MySpace les utilisateurs ont une grande marge de manœuvre pour changer le style de leur page, la qualité de Facebook a un prix : les utilisateurs sont limités aux seules fonctionalités de Facebook, et au look sobre du site. D'autre part, ayant basé son extension sur les universités américaines, Facebook est quasiment inexistant en dehors du continent américain.

  • Potentiel : le fondateur Mark Zuckerberg n'ayant pas l'intention de vendre Facebook, il a déjà refusé une offre d'un milliard de dollars. Même si Facebook pourrait bien subir le même sort que Friendster (en chute libre après avoir refusé une offre similaire à son apogée), beaucoup s'accordent à dire que Facebook a le potentiel pour devenir un géant de l'Internet. Je le pense aussi, car Facebook a su allier qualité technique, respect des utilisateurs et offre les fonctionalités que les utilisateurs attendent.

Facebook est d'ailleurs sur le point d'annoncer leur nouvelle plate-forme de développement à San Francisco le 24 mai. Quand cette API sera publique, on risque de voir de nombreuses applications dérivées de Facebook fleurir un peu partout sur Internet, comme quand Google Maps ou Flickr ont publié leur API.

Twitter, le micro-blog

Fondé en mars 2006
000000FA00498941-photo-twitter-com.jpg

  • Le service : surfant sur la vague des blogs, Twitter propose le “micro-blogging” : chaque billet fait 140 caractères, qui en général décrivent simplement le statut de l'auteur. Qu'est ce que je fais en ce moment ? Qu'est-ce que je pense ? Où je suis ?

  • Atouts : alors que les blogs sont là pour transmettre les idées de l'auteur dans des billets volumineux, twitter propose un idée nouvelle, permettant de se sentir plus “connecté” avec ses amis. Ce n'est ni vraiment du blog, ni vraiment de la messagerie instantanée, c'est entre les deux. L'idée d'être connecté avec ses amis en permanence est un concept qui a le vent en poupe, et Twitter a su cristalliser cela autour d'un service simple.

  • Faiblesses : étant simple, twitter est aussi très facile à répliquer. Alors que Twitter est devenu le service à la mode que tout le monde cite dans les conférences et les séminaires, les clones de twitter fleurissent un peu partout. Il suffirait qu'un service ayant déjà une base d'utilisateurs importante se lance dans le micro-blogging pour couper l'herbe sous les pieds de Twitter.

  • Potentiel : twitter est encore jeune, et c'est un service à la mode. A-t-il pour autant une grande perspective de croissance ? Je ne pense pas. C'est une expérience formidable, mais ça semble difficile de transformer ce concept simple en entreprise durable. Twitter ne dispose ni de technologie, ni de contenu qui leur est propre et permettrait de s'assurer une place à long terme.

Il y a bien sûr bien d'autres start-ups dans la Silicon Valley, certaines qui auront du succès, quelques rares qui deviendront grandes, de nombreuses autres disparaîtront, tout simplement. Mais il n'a pas une semaine sans que je n'entende parler d'une nouvelle start-up, et les fermetures sont tout aussi courantes. Au fond je ne sais pas si les entreprises dont j'ai parlé aujourd'hui auront du succès, mais c'est aussi ça qui rend la Silicon Valley si particulière : personne ne peut vraiment prédire qui va réussir !
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

François Sorel et Jérôme Colombain sur Clubic : 2ème
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
Optimisez vos téléchargements avec la logithèque
Tests et actu mobile : HTC S710, Mio A501 ...
AMD Radeon HD 2900 XT en test sur Clubic
Le site Signal Spam part en guerre contre le spam
Insolite : une Xbox 360 aux couleurs des Simpson
MySpace met l'accent sur la protection du copyright
  The Secret World  : le nouveau projet de Funcom
Badiliz.fr se lance sur l'encombré marché des petites annonces gratuites
Haut de page