🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

[Tribune libre] Nieuwbourg : "Logiciel à code ouvert, oui! Mythe du tout gratuit, non!"

24 janvier 2007 à 16h59
0
00443373-photo.jpg
Philippe Nieuwbourg
Le logiciel à code ouvert a commencé à s'intéresser de manière massive aux progiciels de gestion il y a environ deux ans. Les solutions sont maintenant éprouvées avec dans chaque domaine quelques « stars » comme Compiere dans les ERP, SugarCRM dans le CRM ou Pentaho dans le décisionnel. Mais l'arrivée des « professionnels » de la gestion d'entreprise a mis en lumière les véritables raisons qui poussent les uns et les autres à choisir ce nouveau modèle économique. Au risque d'être provocateur, je dirais que les utilisateurs se répartissent en deux catégories, les « radins » et les « précurseurs ».

Les « précurseurs » sont les vrais défenseurs du logiciel à code ouvert. Ils prônent une évolution du modèle des éditeurs de logiciels pour se débarrasser des contraintes de certains éditeurs propriétaires tentaculaires comme Microsoft, mais aussi Sage ou Cegid, si l'on parle de gestion d'entreprise. Ils veulent plus d'ouverture, moins de choix imposés et plus de liberté d'évolution. Mais ils ne recherchent pas la gratuité à tout prix ! Ils sont prêts à payer certains modules, à souscrire un contrat de services, à s'abonner à des prestations complémentaires... Ils ont compris que, d'une part, toute prestation de qualité a un coût et qu'il faut donc rémunérer d'une manière ou d'une autre les développeurs du logiciel, et, d'autre part, que si la bonne marche de leur entreprise en dépend, ils ne vont pas chercher à faire quelques économies de bouts de ficelle et mettre alors en péril la facturation, l'encaissement, la conformité comptable. Le logiciel à code ouvert, Oui ! Mais le mythe du tout gratuit, Non !

De l'autre côté les « radins ». On les repère facilement sur nos sites en regardant quelles requêtes Google les a amenés chez nous. « logiciel compta gratuit », « erp gratuit », « crm gratuit »... Ce n'est pas la philosophie de l'open source qui les intéresse ! Ils n'en ont même que faire, puisque, comme vous et moi sans doute, ils seraient bien avancés face au code source de Windows ou de SAP ! Ils ne recherchent du logiciel libre que pour bénéficier de sa soi-disant gratuité. Mais cette catégorie est infidèle, et si demain un éditeur propriétaire leur propose un logiciel gratuit, mais propriétaire, ils n'hésiteront pas. Il suffit d'ailleurs de voir le succès des versions d'entrée de gamme gratuites des bases de données Oracle ou Microsoft !

Dans ce contexte, malheureusement, les précurseurs sont minoritaires. Les éditeurs de solutions professionnelles en open source s'enorgueillissent de millions de téléchargements, comme si dans un monde propriétaire on comptabilisait les plaquettes publicitaires. Mais la réalité de l'usage est bien inférieure. Un de ces grands éditeurs d'ERP en open source me confiait, il y a un an, avoir dépassé le million de téléchargements, mais n'avoir qu'un peu plus de 200 clients réellement utilisateurs... Un ratio qui fait réfléchir !

Philippe Nieuwbourg - analyste indépendant - Progilibre.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des infos sur l'Épisode 9 de  CoH / CoV
Quartek annonce une platine copiant les DVD !
Focus nous livre quelques images de  Paradise City
Microsoft Photosynth s'améliore et passe à Firefox
Sunflowers annonce la fermeture du studio SEK
<b>Joyeux Noël</b>
Microsoft étend de 5 ans le support pour Windows XP
Sacem : 'le secteur reste pénalisé par la piraterie'
OpenOffice, Office 2007 : les kits de développement
[Tribune Libre] Bertrand Diard :
Haut de page