Jean-Michel Durocher, Webraska - "nous allons sortir une offre de navigation GPS hybride"

Par Alexandre Habian
le 26 décembre 2006
 0
A l'occasion de la sortie des nouvelles versions 7 des logiciels de navigation GPS d'Orange ou de Webraska Navigation, Jean-Michel Durocher, fondateur de la société, revient sur les prochaines évolutions du logiciel, sur son ambition de développement sur le marché du GPS et enfin sur la sortie de Webraska Maps, un concurrent de MAPPY ou Viamichelin.

00FA000000429270-photo-jean-michel-durocher-webraska.jpg
Jean-Michel Durocher
Jean-Michel Durocher bonjour, pouvez-vous brièvement vous présenter ?
Je suis le fondateur de la société Webraska créée en 1998 et en a été le PDG jusqu'en 2002. Nous avons fusionné en 2001 avec une société américaine qui s'appelait « AirFlash ». J'ai quitté la société à cette période et suis revenu en fin d'année 2005 à la demande du PDG actuel pour m'occuper des activités « sales et marketing » de Webraska. Concernant mon parcours professionnel, j'ai travaillé auparavant chez Nortel et Matra Communications.

Pouvez-vous également nous présenter la société Webraska ?
La société compte 55 salariés dont 50 en France et a eu un chiffre d'affaires en 2005 de 15 millions d'euros. Pour l'année 2006, je ne préfère pas communiquer de chiffres, mêmes estimés.
Nous étudions la possibilité d'entrer en bourse mais nous ne savons pas encore si le moment est le mieux choisi. Tant qu'il n'y a pas une généralisation des téléphones GPS, nous préférons en effet repousser cette introduction. 2007 pourrait être la bonne année car le GPS commence à véritablement décoller. A vérifier.

Concernant nos activités, toutes liées au secteur du GPS, nous avons quatre grands types de clients : les opérateurs (logiciel de navigation GPS / localisation de type friendfinder), les gestionnaires de flotte (serveur et guidage), les portails / acteurs de et notre nouveau métier, ciblant les fabricants de terminaux - téléphones ou PND -. Nous éditons entre autre le logiciel de navigation GPS « off-board » Webraska Navigation, compatible avec sept systèmes d'exploitation pour terminaux mobiles : Symbian S60, Symbian UIQ, Windows Mobile smartphone, Windows Mobile Pocket PC, Java J2ME, Blackberry et Linux. Nos principaux clients sont enfin à ce jour, Orange France, Orange UK, Vodafone Italie, TMN, , Sensis en Australie, Yell en Angleterre, Novacom ou Qualcomm.

Combien d'utilisateurs de logiciels GPS compte Webraska à ce jour ?
Nous avons environ 40 à 50 000 utilisateurs qui ont utilisé l'application Webraska Navigation au cours des six derniers mois. Ce sont donc des utilisateurs récents et notre objectif est, pour l'année prochaine, de multiplier par plus de 10 ces chiffres et atteindre entre 400 et 800 000 clients. 2007 va être une grande année pour nous et nous sommes très excité avec l'arrivée des téléphones GPS en Europe. Si nous travaillions l'année dernière avec deux opérateurs mobiles, nous travaillons cette année avec 5 opérateurs et sommes en discussion avec plus de 40 d'entre eux.

Quelles sont les prochaines évolutions à venir du logiciel de navigation GPS Webraska Navigation ?
En avril 2007, nous allons sortir une solution hybride de navigation GPS qui portera le nom de Webraska Navigation 7.5. Si notre actuelle version 7 du logiciel ne fonctionne en effet qu'en téléchargeant des cartes par les airs depuis un mobile, la version 7.5 du programme laissera le choix d'utiliser des cartes en local ou sur Internet. Il sera de plus possible à n'importe quel moment de rebasculer en mode serveur pour avoir les cartes numériques et points d'intérêts les plus à jour. Si l'utilisateur avait jusque là des craintes par rapport aux couts de connexion du logiciel, il aura cette fois-ci le choix. Nos clients professionnels nous ayant demandé de développer une solution hybride de navigation GPS, nous nous sommes exécutés.

A noter tout de même que certains téléphones ne possédant ni mémoire interne importante, ni emplacement pour y connecter une carte mémoire, nous préférons garder une solution de navigation off-board, étant la seule solution véritablement utilisable sur de tels terminaux. Pour le reste, la nouvelle version de Webraska Navigation sera compatible avec de nouveaux systèmes d'exploitation dont Java J2ME, en plus de Java pour Blackberry, et nous allons permettre la création de contenu POI (points d'intérêts) par des tiers. Pour se faire, nous allons développer une plateforme de création de POI, premièrement accessible uniquement aux professionnels puis ensuite au grand public, permettant de créer des listes de POI (mac donald's, magasins d'une certaine marque) et de les partager. Nous allons enfin faciliter la création d'applications utilisant notre fonction de navigation. L'objectif est donc de permettre la création d'applications métier qui possèdent un moteur de navigation Webraska.

Dans le courant du second trimestre 2007, nous continuerons à travailler sur l'interface du logiciel Webraska Navigation pour améliorer sa visualisation, son contenu ou sa manière de représenter l'information à l'écran.

00425255-photo-imageneteco.jpg
00425258-photo-imageneteco.jpg

Webraska Navigation 7

Votre solution GPS étant principalement présente chez les opérateurs mobiles, envisagez-vous d'établir des partenariats avec des constructeurs de mobiles plus qu'avec des opérateurs ?
Pour les PND , il est trop tôt pour le dire. A moyen terme, il est possible que l'on s'intéresse à ce marché mais uniquement si les PND deviennent communicants. Je pense que les PND vont tous devenir connectés à terme. Pour les fabricants de téléphones, c'est à la demande des constructeurs. Nos premières offres à ce sujet seront disponibles dans le courant du premier trimestre 2007. Nous travaillons aujourd'hui avec tous les constructeurs de terminaux et sommes encore en discussion pour intégrer de base notre logiciel dans leurs périphériques.

Uniquement proposé en marque blanche dans un premier temps, le logiciel GPS Webraska Navigation est aujourd'hui également disponible en marque propre. N'y a-t-il pas une concurrence entre ces deux solutions ?
Certains opérateurs mobiles nous ont demandé cette fonction. Nous travaillons par exemple avec Orange en Angleterre qui nous a demandé de sortir le logiciel en marque Webraska... avant de changer d'avis il y a quelques semaines pour le re lancer en marque Orange (Orange Navigation). Pour nous, l'objectif est de mieux servir nos clients. Nous ne voulons pas concurrencer cependant les solutions des opérateurs, même si dans certains cas, cela peut paraître étrange au niveau du rythme des mises à jour, plus important en marque Webraska et plus long en marque opérateur. En tant qu'utilisateur de solution « Orange Navigation », je sais que s'il y a une mise à jour du logiciel en marque Webraska, celle-ci sera prochainement disponible et intégrée dans la solution équivalente en marque Orange.

0190000000429271-photo-webraska-maps.jpg
Webraska Maps

Vous avez également présenté dernièrement un site Web baptisé « Webraska Maps » se voulant être un concurrent de Mappy ou Viamichelin. Quand sera disponible un tel service Web ?
Cette offre n'a pas vocation à être publique même si cette plateforme est actuellement l'une des plus puissantes au monde d'après certains de nos clients, mêlant affichage de cartes numériques, création d'itinéraires et intégration de POI. L'offre ne sera donc disponible que pour certains de nos clients professionnels, Yahoo allant par exemple déployer sa propre solution basée sur notre technologie prochainement.

L'avantage de Webraska Maps est de permettre d'avoir une bonne gestion de l'information trafic (France, Angleterre, Pays-Bas, Allemagne Italie et prochainement USA) avec un code couleur associé, une carte numérique adaptée au format de l'écran, des données cartographiques de toute l'Europe et de l'Amérique du Nord ou encore des clients qui commencent en ASP et qui intègrent finalement leur plateforme chez eux. Webraska Maps permet enfin de créer des itinéraires et d'ajouter des points de passage et permet en utilisant des API de développer des applications en mobilité ou des applications métier. Notre métier n'est pas de faire des applications grand public sur ce type de services mais il est là pour montrer notre savoir faire technologique. Notre objectif est d'être un équivalent de Mappy pour les professionnels en termes de disponibilité et de puissance. Si Mappy ou Viamichelin restent cependant en ASP, nous pouvons pour notre part intégrer nos serveurs chez le client.

Jean-Michel Durocher, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
scroll top