Messagerie mobile : RIM passe le cap des 7 millions d'utilisateurs

Par
Le 22 décembre 2006
 0
0096000000359204-photo-blackberry-pearl.jpg
Blackberry Pearl
Le canadien Research In Motion (RIM) a publié hier ses résultats financiers préliminaires pour la période du troisième trimestre 2006, mettant en avant son taux de recrutement de nouveaux clients. La société RIM, spécialisée dans la messagerie mobile d'entreprise avec les serveurs de (push) mails Blackberry Connect et les Smartphones Blackberry, a annoncé jeudi ses résultats préliminaires pour le troisième trimestre fiscal terminé le 2 décembre dernier. Il en ressort que le bénéfice net de la société a atteint 176 millions de dollars alors que son chiffre d'affaires a grimpé de 49% pour atteindre 835,1 millions de dollars.

Si ces résultats ont été meilleurs que prévu, et ce même si l'action RIM a baissé de 0.38% hier sur le marché canadien, c'est entre autre grace à la sortie du smartphone Blackberry Pearl, le premier terminal multimédia de la marque. A ce sujet, Jim Balsillie, le co-CEO de RIM a précisé que "le lancement du Pearl a été le lancement d'un terminal Blackberry le mieux réussi de notre histoire" tout en ajoutant que "notre ambition avec le Pearl était de nous ouvrir de nouveaux segments de marché pour Blackberry, et c'est ce que nous avons contasté".

RIM a recruté le trimestre dernier 875 000 nouveaux clients, pour atteindre désormais environ 7 millions d'utilisateurs Blackberry de part le monde. En attendant la publication en mars prochain des résultats financiers finaux de la société pour le troisième trimestre, RIM prévoit un chiffre d'affaires de 900 à 940 millions de dollars pour le trimestre en cours, le tout pour 950 à 975 000 nouveaux clients.

Très présent aux USA et au Canada, il reste à savoir si RIM réussira également son entrée sur le marché européen, marché de prédilection de différents autres acteurs de la messagerie d'entreprise avec Nokia (et sa série E de smartphones) et HTC (avec ses smartphones sous Windows Mobile), fortement poussé par Microsoft et sa solution Direct Push.
Modifié le 20/09/2018 à 15h51

Les dernières actualités

scroll top