Neuf Cegetel boude la 4ème licence 3G

Par
Le 14 décembre 2006
 0

L'opérateur alternatif Neuf Cegetel n'est pas intéressé par la 4ème licence UMTS française et reste prudent en matière de très haut débit (fibre optique).

L'opérateur alternatif 16 n'est pas intéressé par la 4ème licence UMTS française et reste prudent en matière de très haut débit (fibre optique).

Neuf Cegetel, premier opérateur alternatif français, a indiqué au Journal des Télécoms ne pas être intéressé par la 4ème licence française de troisième génération mobile (3G). "La quatrième licence UMTS, telle qu'elle est proposée aujourd'hui [à 619 millions d'euros], ne présente pas une opportunité intéressante pour un quatrième entrant", a indiqué Jacques VEYRAT, président du groupe, dans un entretien publié par Les Echos.

A la différence du groupe 15, maison mère de Free, et du câblo-opérateur Noos-Numericable, Neuf n'a pas exprimé son intérêt pour cette 4ème et dernière licence 3G française (les trois autres sont détenues par Orange, SFR et Bouygues Telecom). Neuf ne répondra donc pas à l'appel à candidatures que lancera le régulateur (Arcep) début 2007. Concernant la fibre optique 'grand public', Jacques Veyrat reste prudent : "La demande ne justifie pas encore des débits supérieurs à ceux de l'ADSL". La fibre, a-t-il ajouté, est "un sujet pour 2009."

Cependant l'opérateur devrait lancer un programme fibre pilote à Paris, début 2007, pour ne pas se laisser distancer par France Télécom, Free ou encore Noos-Numericable qui propose depuis le 4 décembre 2006 une offre 'FTTB' limitée.
Modifié le 18/09/2018 à 14h31

Les dernières actualités

scroll top