Nicolas PETIT - "Le successeur de Windows Mobile 5 devrait être disponible à la mi 2007"

Par Alexandre Habian
le 15 décembre 2006
 0

Nicolas Petit, le directeur de la division mobilité de Microsoft France, revient sur la stratégie de développement du système d'exploitation Windows Mobile, fait le point sur la plateforme UMPC Origami et anticipe sur l'arrivée éventuelle d'un "Zune Phone

Nicolas Petit, le directeur de la division mobilité de Microsoft France, revient sur la stratégie de développement du système d'exploitation Windows Mobile, fait le point sur la plateforme UMPC Origami et anticipe sur l'arrivée éventuelle d'un "Zune Phone".

Nicolas PETIT bonjour, pouvez-vous brièvement vous présenter ?

J'ai rejoint Microsoft il y a deux ans et demi initialement en tant que « business developer » dans le secteur des télécoms et des finances. Je suis aujourd'hui, et depuis maintenant déjà un an, directeur de la division mobilité de Microsoft France.

Auparavant, j'étais responsable marketing et stratégie chez multimédia à la fois en Europe, aux USA et en Asie. Ensuite, j'ai travaillé dans le conseil en stratégie pour différentes structures dans le département des télécoms, des médias et de l'internet.

Quelle est aujourd'hui la part de marché des Smartphones Windows Mobile en France ?
0280000000425322-photo-imageneteco.jpg
Nicolas Petit

Cela dépend de la manière de les comptabiliser. Sur le marché des smartphones qui utilisent un système d'exploitation ouvert (Symbian, , Linux, Windows Mobile), nous avons 35% de parts de marché. Sur le segment des PDA et smartphones (dédiés principalement au monde des entreprises), nous revendiquons, toujours pour le marché français, 75 à 80% de parts de marché.

Comment évolue le marché des PDA face au marché des smartphones ?

Le marché des PDA traditionnels est en fort ralentissement depuis 1997. Il continuera cependant je pense encore à se maintenir pendant les périodes de Noël 2006/2007 grâce au GPS avec un usage embarqué dans une automobile.

A l'inverse, le marché des PDA communicants et smartphones explose. Pour prendre un exemple, entre le second trimestre et le troisième trimestre 2006, le nombre de terminaux Windows Mobile a été multiplié par deux, passant de 75 000 à 140 000 unités environ sur le marché français.

Les ventes de smartphones sous windows Mobile semblent en grande partie dynamisées par les principaux opérateurs mobiles français. Quelle est la répartition des ventes de terminaux entre le secteur des opérateurs et celui des points de vente traditionnels ?

Aujourd'hui, entre le marché des opérateurs et celui dit du « retail », nous sommes à peu près à égalité en terme de ventes. Leurs acheteurs sont de plus en très grande majorité (environ 80%) des professionnels contrairement à d'autres marques comme Nokia qui se focalisent plutôt sur le marché grand public.

Comment Microsoft voit évoluer le marché des constructeurs de terminaux Windows Mobile avec de nouveaux entrants comme Asus, E-Ten, Quanta ou TechFaitWireless ?

Le partenariat datant de 2002 entre Microsoft et HTC, leader du secteur, est stratégique pour nous. HTC est d'ailleurs beaucoup copié, surtout avec sa capacité à délivrer de nouveaux terminaux. Il est très clair cependant qu'il y a largement de la place pour tous les constructeurs de terminaux Windows mobile.

Leur approche du marché est d'ailleurs souvent différente, privilégiant la technologie à la marque. C'est ce que l'on retrouve sur des produits TechFaitWireless ou Asus.

HTC étant le partenaire majeur de Microsoft, n'avez-vous pas peur à terme que le Taïwanais ne décide un jour de commercialiser des produits utilisant un autre système d'exploitation que Windows Mobile ?

Le président de HTC a déclaré récemment qu'il avait toute liberté pour le faire. HTC possède une licence OEM du système Windows Mobile mais n'a pas d'accord d'exclusivité avec nous. Nous avons cependant un partenariat fort avec HTC et, via le marché explosif des smartphones, la société ne cesse de croitre rapidement chaque année.

Il y a relativement peu d'inquiétude à travailler avec un constructeur de référence dans les années qui viennent. Nous sommes donc attentifs aux choix de HTC mais nous restons confiants sur leurs choix technologiques en matière d'OS mobile.

Comment réagissent vos partenaires OEM/ODM suite aux propos tenus par Steve BALLMER, CEO de Microsoft, quant à l'arrivée éventuelle d'un prochain Zune Phone ?

Pour l'instant, il n'y a aucune confirmation d'un éventuel Zune Phone. semble cependant également s'intéresser au marché des baladeurs communicants. Si un jour nous choisissions de lancer un terminal sous notre propre marque, il ne ferait partie que de l'un des 100 terminaux sous Windows Mobile disponibles dans le monde.

Cela fait de plus un certain temps que les constructeurs de mobiles s'intéressent au secteur de la musique et de la téléphonie. Cependant ces offres peinent à pénétrer réellement dans le marché de la musique numérique à proprement parler. Je pense que pendant quelque temps encore, les utilisateurs auront d'un côté un téléphone mobile pour téléphoner et un lecteur multimédia pour la musique ou la vidéo. L'avenir sera sans doute plus hybride que l'on ne croit, pas forcément axé uniquement sur le jeu ou la musique mais également pourquoi pas sur de nouveaux usages.

Pour les opérateurs, la vision d'un iPod phone n'est de plus pas forcément en adéquation avec leur stratégie. En effet, ces terminaux consomment de la musique sur un réseau filaire et pas forcément sur un réseau mobile. Il est donc intéressant de regarder comment se passera la facturation des opérateurs mobiles à propos de ce type de services pour garder un équilibre des pouvoirs entre opérateurs et constructeurs de mobiles. Apple va sans doute aider à démocratiser ce marché.

Microsoft prévoit-il de lancer des services associés aux mobiles sous sa propre marque ?

La mobilité est à la fois un produit et une extension de nos autres plateformes de services. Nous avons à la fois des plateformes CRM mobiles et des services pour le grand public comme les versions mobiles de Live.com ou les services Xbox Mobile. Il est très clair que l'on va de plus en plus travailler à l'extension de ces services.

Avec Windows Live - proposé par Bouygues, Orange ou Ten -, avec MSN très puissant sur les blogs et le social ou avec MSN video (soapbox), nous avons une galaxie complète de services portés comme une extension naturelle de la plateforme Windows Mobile.

Quelques mois après avoir travaillé sur l'élaboration d'une plateforme Origami pour les Ultra Mobile PC, devant le faible nombre de partenaires de cette offre, peux-ton parler d'échec ou de réussite de la plateforme ?

Il est trop tôt pour se prononcer. Il y a aujourd'hui principalement le Samsung Q1 comme UMPC. Il a réussi à trouver sa place dans le « retail », dans le monde des collectivités publiques et des entreprises.

Origami est de plus avant tout une évolution de la plate-forme Tablet PC plus qu'une nouvelle version d'OS a proprement parler. Par ailleurs, les établissements culturels s'intéressent à son potentiel pour les visites guidées, mais contrairement aux PDA (Louvre ou Grand Versailles Numérique), il n'y a pas (encore) d'UMPC en production sur ce type de service à ma connaissance

Pour le moment, il n'y a pas réellement de gamme d'UMPC. On ne peut donc pas encore savoir si plateforme Origami de Microsoft est un échec ou une réussite. Il faudra faire le point vers la mi 2007 sur l'existence ou non d'un nouveau segment de marché dans cette catégorie. Aujourd'hui, sur le secteur des PC ultra légers, il y a peu d'offre et on commence seulement à voir une gamme de produit se profiler (Asus R2H). Le marché n'explosera que lorsqu'il y a aura une vraie de gamme de produits.

On commence à voir sur Internet des informations sur le successeur du système d'exploitation Windows Mobile 5. Quand sera disponible un tel système ?

Le successeur de Windows Mobile 5.0 est dans les cartons. S'il a été largement commenté dans la presse spécialisée, nous en avons parlé officiellement lors d'un séminaire de développement organisé récemment en Thaïlande. Actuellement en phase de finalisation, ce système devrait être disponible aux alentours de la mi 2007 via de nouveaux terminaux mis à disposition du client final.

Nicolas PETIT, je vous remercie.
Modifié le 20/09/2018 à 15h51
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
scroll top