Debitel envisagerait la vente de sa filiale française

0
Afin de se recentrer sur le marché mobile allemand, le MVNO Debitel envisagerait la vente de ses filiales française, danoise, néerlandaise et slovène.

Le MVNO Debitel envisagerait de se séparer de quatre de ses filiales européennes. D'après les détails obtenus par Reuters auprès de Maarten Henderson, ex-directeur financier de Debitel devenu conseiller, l'opérateur mobile virtuel d'origine allemande serait prêt à se séparer de ses filiales française, danoise, néerlandaise et slovène.

Toutes rentables, ces quatre filiales du MVNO gèrent un portefeuille de 1,8 million de clients, et génèrent un quart du chiffre d'affaires du groupe. Néanmoins, l'opérateur estime sa marge de maneouvre étroite et regrette le manque de synergies avec l'Allemagne.

Debitel, qui souhaite désormais se recentrer sur le marché mobile allemand, pourrait à terme "vendre toutes ses filiales étrangères", a indiqué Maarten Henderson à Reuters. Les cessions éventuelles "accroîtraient sa marge de manoeuvre financière." MVNO, Debitel ne possède pas son propre réseau, il achète en gros des minutes de communication à des opérateurs mobiles traditionnels.

En France, Debitel utilise le réseau cellulaire de SFR et compte environ 124.000 abonnés. Sur ce marché (954.000 clients au 30 septembre 2006), Debitel entre en concurrence avec une dizaine de MVNO dont le numéro un en France : Tele2 Mobile (350.000 clients). Debitel ne devrait pas préciser ses ambitions avant la fin du premier trimestre 2007.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page